Publicité

Syndrome de West : quelle est cette forme rare d’épilepsie qui touche les enfants ?

Le syndrome de West est une forme rare d’épilepsie, une maladie neurologique chronique du cerveau. En France, 600.000 personnes sont touchées par l’épilepsie, dont une majorité dès le plus jeune âge.

Chaque année, 4.000 enfants de moins de 10 ans déclarent ainsi une épilepsie, une maladie qui se manifeste par des décharges électriques dans les neurones pouvant entraîner des pertes de connaissance, des contractions musculaires ou encore des convulsions.

Le nom du syndrome de West, également appelé "spasmes infantiles", vient du nom du médecin qui l’a décrit pour la première fois, en 1841 : le Dr William James West. Les particularités de cette forme d’épilepsie ? Elle peut survenir dès la naissance et jusqu’à 5 ans. Cependant, le syndrome de West fait généralement son apparition vers l’âge de 5 mois.

Cette forme d’épilepsie se caractérise par des contractions musculaires involontaires, appelées spasmes. L'incidence de cette maladie est de une naissance sur 22.000 à 34.000 et touche plus souvent les garçons que les filles.

Lorsque cette maladie est due à une anomalie du cerveau, on parle de syndrome de West symptomatique : cela concerne 70 à 80% des cas. Les anomalies cérébrales pouvant être à l’origine de ce syndrome sont :

Lorsque cette forme d’épilepsie n’est ni due à une lésion, ni a une malformation, on parle de syndrome de West idiopathique : cela concerne 10% des cas. Et dans 10 à 20 % des cas, les causes du syndrome de West restent inconnues.

Le syndrome de West se caractérise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite