Publicité

Témoignage | Violette, 32 ans, a quitté son compagnon dépressif : « Sa souffrance prenait toute la place »

Violette*, 32 ans, cadre dans un groupe privé, était en couple avec Paul depuis deux ans*. Depuis la mort de ses parents, Paul traverse une profonde dépression, avec ses hauts et ses bas. Violette l’a quitté il y a quelques mois, ne supportant plus l’état de son compagnon.

J’ai rencontré Paul il y a deux ans à une soirée chez une amie. Je ne dirais pas que l’on s’est plus immédiatement, mais je dois reconnaître qu’il y avait une certaine alchimie. J’ai aimé son corps d’abord, ou plutôt, j'ai été attirée par son corps, puis j’ai appris à découvrir l’homme. Et il m’a plu, lui aussi.

Si vous aussi, vous souhaitez témoigner d'un parcours de vie, d'une situation personnelle en lien avec votre couple, vos enfants ou encore vos finances, envoyez vos témoignages à temoignage@versionfemina.fr

« J’ai bien vu qu’il y avait un côté sombre en lui »

Paul n’était pas quelqu’un qui était très proche de mon amie. Il avait été invité parce qu’il sortait avant avec une copine à elle et qu’il était apprécié et solitaire. Cette copine étant partie dans le sud de la France, comme lors de toute séparation, mon amie a choisi un camp !

Il ne m’a même pas demandé mon téléphone, c’est moi qui lui ai donné le mien. J’avais un peu bu, j’étais de bonne humeur, j’ai fait le premier pas comme on dit. Nous nous sommes alors vus et assez rapidement, nous avons entamé une liaison qui n’était pas vraiment sentimentale. Nous restions chez lui et sortions peu quand on se voyait. J’ai bien vu d’ailleurs dès le début qu’il y avait un côté sombre en lui, mais ça m’attirait plus qu’autre chose. Je me disais qu’il cachait un lourd secret…

À découvrir également :

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi