Publicité

"Taxe lapin" : en quoi consiste cette mesure pénalisant les rendez-vous médicaux non honorés ?

Mardi 30 janvier 2024, Gabriel Attal a tenu son discours de politique générale devant les députés. Face à un système de soins en crise, le Premier ministre a inscrit son action dans la continuité du quinquennat. "Nous allons continuer à réarmer notre système de santé", a-t-il ainsi affirmé. S'il veut attirer de nouveaux médecins, le chef du gouvernement espère aussi mettre un terme à un fléau qui empêche certains patients de consulter : les rendez-vous médicaux non honorés. Ainsi, il a confirmé que "dès cette année", un rendez-vous médical non honoré par un patient serait dû au médecin. "Quand on a un rendez-vous chez le médecin et qu’on ne vient pas sans prévenir, on paye", a lancé Gabriel Attal. Selon les chiffres de l'Académie de médecine et du conseil national de l'ordre des médecins, 6 à 10 % des rendez-vous pris chez le médecin toutes les semaines ne sont pas honorés. Le lendemain de cette annonce, sur le plateau de Bonjour ! La matinale TF1, le médecin Vincent Valinducq a expliqué que chaque année 27 millions de consultations étaient donc "perdues".

"Je suis généraliste, et il m'arrive d'avoir parfois jusqu'à cinq lapins par jour", a-t-il déclaré très agacé par cette situation. "Ça empêche à d'autres patients de prendre des rendez-vous alors que les délais d'attente sont de plus en plus longs. De ce fait, ils se dirigent vers les urgences alors qu'il n'y a parfois pas lieu d'être." Selon le docteur Vincent Valinducq, une des causes de ces rendez-vous qui ne sont pas honorés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite