Taylor Swift : énorme polémique autour de l’utilisation de son jet privé

Le représentant de Taylor Swift a répondu à un rapport critiquant le nombre de vols en jet privé que la chanteuse aurait effectués depuis le début de l'année.

Le 29 juillet (22), des analystes de la société de marketing Yard ont publié un dossier sur les émissions de CO2 des jets privés des célébrités, affirmant que celui de la chanteuse de Shake It Off avait effectué 170 vols entre le 1er janvier et le 19 juillet.

Qualifiant Taylor Swift de « plus grand pollueur de CO2 parmi les célébrités depuis le début de l'année jusqu'à ce jour », le site avance que ses émissions totales pour les vols de l'année s'élèvent à 8.293,54 tonnes, soit 1.184,8 fois plus que les émissions annuelles totales d'une personne moyenne (comprenez qui voyage autrement qu'en jet privé, via les transports en commun, par exemple).

Le porte-parole de Taylor Swift a publié une réponse dans laquelle il insiste sur le fait que la popstar a « prêté » l'avion à d'autres personnes. « Le jet de Taylor est prêté régulièrement à d'autres personnes. Lui attribuer la plupart ou la totalité de ces voyages est manifestement incorrect », a-t-il commenté dans Rolling Stone.

Floyd Mayweather, Jay-Z, Blake Shelton, Steven Spielberg, Kim Kardashian et Mark Wahlberg figurent également sur la liste des gros pollueurs.

Drake, quant à lui, a également été sous le feu des critiques récemment lorsqu'il est apparu que son jet privé a été utilisé pour de courtes distances (dont un vol de 14 minutes seulement). Le rappeur a affirmé qu'il n'était pas dans l'avion à ce moment-là. « C'est juste eux qui déplacent les avions vers n'importe quel aéroport où ils sont stockés », a-t-il écrit dans les commentaires sous un post du compte Instagram Real Toronto Newz évoquant la controverse. « Personne ne prend cet avion », assure Drake.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles