TCA : des parents alertent sur le manque de lits pour les adolescents souffrant d’anorexie

©Getty Images / Eric Audras

Un collectif de parents alerte sur la situation des adolescents suivis à Paris pour des troubles du comportement alimentaire. Par le biais d’une tribune, ils pointent du doigt le manque de place et de moyens des structures spécialisées.

D’après le ministère de la Santé, en France, en 2021, 600 000 adolescents et jeunes adultes souffraient de troubles du comportement alimentaire. D’ailleurs, les TCA représentent la deuxième cause de mortalité prématurée chez les 15-24 ans.

À lire aussi >> Marion Bartoli : « Cette anorexie était une tentative de suicide »

Ce fléau s’est intensifié avec la crise sanitaire. Depuis, de plus en plus de jeunes sont concernés par les troubles alimentaires. Récemment, un collectif de parents d’adolescents suivis à Paris a tiré la sonnette d’alarme. À travers une tribune, ils ont voulu dénoncer le manque de lits dans les structures spécialisées. Ils appellent ainsi les pouvoirs publics à prendre les mesures qui s’imposent.

Manque de place et de moyens pour les structures destinées aux TCA

Une tribune a été publiée le 7 juin dernier dans le journal Le Monde concernant les TCA chez les jeunes. Un collectif de parents d’adolescents atteints d’anorexie mentale et pris en charge à Paris a interpellé les pouvoirs publics sur la situation. En cause ? Le manque de place et de moyens dans les structures spécialisées dans les TCA. La tribune commençait ainsi : « sept. C’est le nombre de lits d’hospitalisation réservés aux adolescents atteints d’anorexie mentale à la Maison de Solenn, maison des adolescents, qui fait partie de l’hôpital public Cochin, à Paris. Sept lits sur vingt au total, treize étant réservés à d’autres

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - "Dès que tu manges le moindre petit truc, c’est plus fort que toi, tu te pèses" : Juju Fitcats revient sur son combat contre l'anorexie

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles