Publicité

Cette tendance chaussure à 2 euros seulement sera partout au printemps 2024

Rien de nouveau sur la planète mode : pour savoir de quoi sera fait notre dressing de demain, on se tourne sans hésiter vers les podiums de défilés, mais depuis quelques années, les réseaux sociaux et les cool girls qui les alimentent sans relâche sont aussi devenus un excellent baromètre en matière de tendances. D'ailleurs, pour la saison prochaine, ces derniers encensent à l'unanimité une tendance chaussure pour le moins insolite et nostalgique : les "chinese sleepers", mules chinoises en français. Vendues aux environs de deux euros dans tous les bazars de quartiers, ces souliers qu'on pensait bel et bien enterrés avec les années 2000 font pourtant leur grand retour aux pieds des filles stylées.

Tendance chaussure : ces mules/claquettes des années 2000 ont envahi les pieds des modeuses

Si l’année 2023 faisait la belle part à la chaussure en mesh avec des modèles de luxe onéreux, les modeuses ont trouvé l'alternative abordable ultime pour 2024 en la présence des "chinese sleepers". Et pour cause : avec leur prix absolument dérisoire, ces mules brodées de perles aux allures de petits chaussons précieux promettent de ponctuer nos looks à moindre coût. Déclinée dans une ribambelle de couleurs, elle se veut statement avec son style pour le moins kitsch. @blumarinebaeChildhood memory unlocked 🫣 video inspo: @mysteryfashionist ♬

Tendance chaussure : pourquoi les mules chinoises vont remplacer les tongs en 2024

Relativement confortables et (...)

Lire la suite sur Grazia

Michelle Keegan : avec qui est en couple la star de la mini-série Double piège sur Netflix ?
Ces 5 facteurs peuvent être la cause de votre graisse abdominale, selon une nutritionniste
La personne en face de vous est-elle égocentrique ? Ces 5 signes qui ne trompent pas
Hailey Bieber : outrageusement sexy en bikini string à fourrure, elle dévoile son fessier galbé
Basiques avec ce petit "je-ne-sais-quoi" qui fait toute la différence : 9 nouveautés H&M à shopper sans attendre