Tendance mode : comment porter les sandales plateforme ?

Les sandales compensées ne datent pas d’hier ! Portées par les acteurs et les actrices de tragédies, elles apparaissent dans la Grèce antique. Pour qu’ils soient visibles sur scène pour l’ensemble des spectateurs, les tragédiens portaient des sandales hautes appelées cothurnes. Une façon de se démarquer aussi des acteurs de comédies qui eux étaient chaussés de sandales basses nommées soccus. Toujours dans un souci de praticité, les sandales refont surface du XVe au XVIIIe siècle chez les femmes de la haute société. Elles étaient alors utilisées pour se protéger de la boue, comme les bottes de pluie aujourd’hui.

Leur déclin commence à partir du moment où les villes s'urbanisent et que les trottoirs commencent à prendre l’aspect que l’on connaît aujourd’hui. Pendant la Renaissance, les courtisanes vénitiennes portent des "chopines" pour protéger leurs longues robes de l’eau qui ruisselle dans les rues et des déchets. Les talons de ces chaussures à semelles compensées peuvent atteindre jusqu’à 70 cm. Le dramaturge Shakespeare se moque même de ces chaussures échasses en les surnommant "altitude''. En 1430, une loi italienne vise à interdire ces chaussures qui seraient dangereuses pour les femmes. Elles mettraient en péril la santé des femmes victimes de fausses couches et de chutes à répétition. La loi est renouvelée en 1512 mais l’interdiction n’est toujours pas promulguée. Elles seront définitivement abandonnées au XVIIe siècle.

D’une fonction purement utile, les sandales à plateforme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles