Tension artérielle anormalement élevée : que faire pour la baisser et faut-il consulter en urgence ?

Lors de votre dernier rendez-vous, votre médecin vous a trouvé une tension artérielle anormalement élevée. “On parle de tension ou de pression anormale quand la valeur haute, ou tension systolique, est supérieure à 14 cmHg et quand la valeur basse, ou tension diastolique, est supérieure à 9 cmHg en consultation”, détaille le Pr Gérard Helft, professeur de cardiologie et président de la Fédération française de cardiologie.

Mesurée à la maison – comme c’est recommandé pour éviter l’effet “blouse blanche” –, elle ne doit pas dépasser 13,5 cmHg de pression systolique et 8,5 cmHg de pression diastolique. Pour la calculer, le spécialiste recommande de se munir d’un tensiomètre et de pratiquer la règle des “3x3” : mesurer sa tension trois fois le matin, trois fois le soir, pendant trois jours. C’est la moyenne des 18 résultats qui indique le niveau de la tension artérielle.

Le spécialiste distingue trois grades d’une tension artérielle élevée :

Le Pr Helft recommande d’adopter six règles hygiéno-diététiques dans le cas d’une tension artérielle trop élevée, qui peuvent d’abord suffire à normaliser une HTA de grade 1 :

Dans un deuxième temps, un bilan biologique est réalisé afin de découvrir les causes identifiables de cette hypertension, et de prescrire un traitement antihypertenseur si elle est confirmée et persiste malgré les règles hygiéno-diététiques.

“L’hypertension artérielle ne constitue pas à elle seule une raison de consulter en urgence ou de se rendre à l’hôpital”, précise le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite