Publicité

Thrombose hémorroïdaire : causes, symptômes, durée, traitement

Si la thrombose hémorroïdaire est une pathologie bénigne, elle n’en est pas moins douloureuse. Elle se manifeste par l’apparition d’une grosseur. Elle peut survenir à tout âge, mais affecte surtout les jeunes adultes (30-40 ans). Découvrez quels sont les causes, les symptômes et les traitements de la thrombose hémorroïdaire.

La thrombose hémorroïdaire, aussi appelée crise hémorroïdaire, désigne une complication aiguë de la maladie hémorroïdaire. Les hémorroïdes sont ces vaisseaux (veines, artères) naturellement présents au niveau du canal anal, à l’intérieur (hémorroïdes internes) ou à l’extérieur (hémorroïdes externes), précise l’hôpital Paris-Saint-Joseph. La thrombose hémorroïdaire se produit quand un caillot se forme dans une hémorroïde, engendrant une grosseur et des douleurs. La grosseur ou œdème se présente sous la forme d’une petite boule de couleur bleutée au niveau de l’anus (thrombose hémorroïdaire externe), souvent douloureuse. Cette grosseur émet parfois des saignements. La douleur s’intensifie à la défécation ou en cas d’exercice physique prolongé, et s’accompagne d’une sensation de pesanteur et de chaleur.

Selon la Société nationale française de colo-proctologie, cette complication se rencontre à tout âge, mais principalement chez les adultes, hommes comme femmes, autour de l’âge de 30 ans. Les femmes sont fréquemment sujettes à cette pathologie pendant leur grossesse. Il est à noter que si cette pathologie entraîne des douleurs et une gêne, elle demeure bénigne. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite