Publicité

"Je tiens toujours..." : comment Louane se défend en cas de harcèlement de rue

Sexisme, grossophobie... C'est sans détour que Louane s'est exprimée dans "Marie Claire" sur une chose malmenée depuis son adolescence : sa propre santé mentale. Mais elle explique aussi comment elle fait face aux risques de violences sexistes.

Harcelée, puis cyber harcelée, victime de violences sexistes, grossophobes... La vie de Louane n'a jamais été un long fleuve tranquille, et depuis que la chanteuse est mère de famille, elle ne l'est pas vraiment davantage. La star s'est exprimée dans les pages de "Marie Claire" à ce sujet, au sein d'un long dossier où Camelia Jordana , Isabelle Carré ou encore Zaho de Sagazan s'expriment sur leurs soucis de santé mentale...

"J'ai été suivie psychologiquement presque toute ma vie, mais lorsque je suis devenue mère, j'ai débuté une psychanalyse. J'arrive doucement à l'étape des séances allongées. Intense, non ?", s'amuse la chanteuse. Une fausse légèreté pour celle qu'on imagine accablée de toujours dénoncer les anonymes qui l'insultent.

"Je n'avais pas conscience de mon corps avant leurs insultes sur celui-ci. Ils ont brisé ma confiance. Les attaques sexistes et grossophobes sur les réseaux sociaux ont dû raviver ce traumatisme...", déplore l'une des jeunes artistes préférées des Français. "La première vague de grossophobie remonte aux Victoires de la musique 2019. J'ai 22 ans, je fais une taille 38..."

"Des milliers d'internautes ont commenté mon poids. Moi, je me sentais belle. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Les cyberharceleurs ont passé des années à essayer de détruire ma santé mentale". Louane explique comment elle a rétorqué à ces violences... Mais également, comment elle fait face à...

Lire la suite

À lire aussi

Nora Hamzawi refuse de défendre le dernier Jacques Doillon : elle s'explique
Christine Angot se dévoile dans ce documentaire poignant sur le fléau de l'inceste
Faire la promo du prochain Benoît Jacquot ? Guillaume Canet refuse
VIDÉO - La Minute de Louane