Publicité

Une TikTokeuse poursuivie pour avoir arnaqué ses abonnés en prétendant avoir un cancer

Une étudiante américaine de 19 ans a prétendu se battre contre un cancer du pancréas "de stade 2" et a ouvert une cagnotte en ligne pour l'aider à supporter les frais de ce traitement.

"Les dons seront grandement appréciés pour aider à couvrir les frais médicaux et permettre à Maddie de se concentrer sur une seule chose, à savoir montrer qu'elle est plus forte que le cancer et qu'elle le vaincra". Voici ce que l'on pouvait lire sur la page GoFundMe, plateforme de financement participatif, de Madison Russo, jeune Américaine de 19 ans.

Cette habitante de l'Iowa a été inculpée pour avoir prétendu être atteinte d'un cancer et avoir ainsi escroqué plusieurs dizaines de milliers de dollars de dons à ses abonnés sur les réseaux sociaux, rapportent plusieurs médias américains.

De "nombreuses anomalies médicales"

Madison Russo a été démasquée par des internautes sur le réseau social TikTok, où la jeune femme documentait son parcours de traitement contre son "cancer de stade 2". Plusieurs utilisateurs ont en effet remarqué que certains équipements médicaux ne semblaient pas corrects, notamment lors de prétendues séances de chimiothérapie.

Selon des informations de la justice relayées par des médias américains, des professionnels de santé auraient été alertés et auraient contacté les autorités le 11 janvier pour "de nombreuses anomalies médicales", rapporte le New York Post.

La TikTokeuse avait raconté qu'on lui avait diagnostiqué un cancer du pancréas de stade 2, une leucémie et une tumeur de "la taille d'un ballon de football américain" qui s'était enroulée autour de sa colonne vertébrale. Elle expliquait également qu'on lui avait donné un "taux de survie de 11%".

37.000 dollars récoltés

Madison Russo avait alors lancé une cagnotte en ligne. "Comme on peut l'imaginer, ce diagnostic a été très dur pour la famille de Maddie. Comme pour tout diagnostic de cancer, le coût des factures médicales, de l'essence, des repas et des dépenses peut être un fardeau, et c'est quelque chose dont cette famille ne devrait pas avoir à se soucier", indiquait la collecte de fonds, depuis retirée du site GoFundMe.

Plus de 37.000 dollars (33.000 euros) avaient été récoltés grâce aux dons de 439 personnes, dont des collèges, des fondations contre le cancer, des particuliers et des entreprises, explique The Independent.

Elle risque jusqu'à 10 ans de prison selon la police locale, tandis que GoFundme a promis de rembourser tous les donateurs.

Perruque, usurpation de photos...

Lors de la perquisition de son appartement, la police a notamment saisi une fausse perruque, un pied à perfusion avec une pompe d'alimentation remplie de boules de coton, des fournitures médicales au nom d'un proche et de l'argent liquide.

Les médias locaux ont également rapporté que les photos publiées sur les réseaux sociaux de Madison Russo, qui devaient la montrer en train de recevoir une chimiothérapie, provenaient d'un compte appartenant à une autre patiente atteinte d'un cancer.

En outre, les autorités ont vérifié les dossiers médicaux de trois hôpitaux de la région où la jeune femme avait prétendu avoir été traitée, mais aucun n'a pu trouver de trace de son diagnostic de cancer.

Fausses interviews

Pourtant, dans un entretien accordé au média local North Scott Press en octobre dernier, la jeune femme avait raconté comment elle avait appris le diagnostic de son cancer, alors qu'elle était en cours dans son université. "D'une manière ou d'une autre, j'ai fini par trouver le courage d'essuyer mes larmes et de retourner en classe", racontait-elle.

Madison Russo était en effet intervenue dans plusieurs médias pour parler de son dit combat contre la maladie. Elle a même donné une conférence montée de toutes pièces dans l'université où elle était étudiante, rapporte la police.

Elle a été arrêtée le 23 janvier puis libérée sous caution, moyennant la somme de 10.000 dollars, et doit comparaître le 2 mars pour être mise en examen.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO- Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Le pronostic du cancer du pancréas est sombre, pas plus de 7% de survie à 5 ans"