Publicité

Tiphaine Auzière : cette affaire délicate qu'elle a refusé de traiter lorsqu'elle était avocate

Tiphaine Auzière est d'ordinaire très discrète dans les médias. En effet, il est rare que la fille de Brigitte Macron défraie la chronique. Mais l'avocate de profession n'hésite pas à donner de la voix lorsqu'il s'agit de défendre des sujets qui lui sont chers, et la famille en fait bien évidemment partie. Peu de temps après l'élection de son beau-père, Emmanuel Macron, sa mère avait été la cible de vives critiques. Elle avait donc pris la parole pour la défendre et les dénoncer. Mercredi 28 février 2024, elle prenait la parole dans Paris Match pour répondre aux attaques visant, cette fois-ci, l'histoire d'amour entre sa mère et le chef de l'État, notamment au tout début. Fort heureusement, il n'y avait pas encore de réseaux sociaux à l'époque donc les attaques étaient minimes, mais la médisance bien présente. "Les attaques, les médisances, les jugements. Ce n’était pas encore l’ère des réseaux sociaux, mais on était dans une petite ville de province. Tout se sait. Malgré tout ça, ils ont tenu debout. J’en ai tiré une ouverture d’esprit, la volonté ­d’avancer sans écouter les bruits périphériques, une plus grande ­tolérance. Une séparation familiale peut être un chagrin et une chance. La ­recomposition peut se révéler un enrichissement", avait-elle assuré.

Et mercredi 13 mars 2024, Tiphaine Auzière était une nouvelle fois présente dans les médias mais pour une tout autre raison. Elle venait présenter son premier ouvrage, Assises, aux éditions Stock. Dans ce dernier, elle s'inspire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite