Top Chef 2021 : quand un candidat va beaucoup trop loin…

Marjolaine Daguerre
·2 min de lecture

« Créativité sans limites », voilà le mantra du cru 2021 de Top Chef. Une phrase qui donne le ton de la saison et qui invite les candidats à se dépasser en repoussant les limites du connu. Oui mais voilà, à trop repousser les limites, parfois, on va beaucoup trop loin…

Lors de la deuxième épreuve de l’épisode de ce mercredi, c’est le chef étoilé espagnol Andoni Aduriz qui était invité à challenger les candidats sur un thème qui lui est cher : le trompe-l’œil. Son crédo ? Surprendre l’œil mais aussi le cerveau. En recréant un faux savon avec sa mousse généreuse, il cherche à provoquer un contraste entre les goûts que le cerveau imagine, et la réalité de la dégustation. Allant plus loin qu’un « simple effet artistique » - on s’entend sur la notion de « simple » venant d’un chef étoilé dont les trompe-l’œil bluffants participent à sa renommée - Andoni Aduriz veut véritablement déstabiliser ses clients.

Et cela, Arnaud Baptiste de la brigade de Michel Sarran l’a bien compris ! Aussi brut de décoffrage que Norbert Tarayre qui s’était illustré avec ses expressions mythiques et sa jovialité à toute épreuve, Arnaud Baptiste pourrait bien remporter la couronne du plat que personne n’oubliera jamais ! En cause ? Son trompe-l’œil en forme de… cuvette des toilettes. « Cuvettes des chiottes » dixit le candidat. Une belle crotte digne des meilleurs emojis en chocolat noir 75%, piment d’Espelette et grué de cacao ; un rouleau de papier toilette en biscuit joconde, nougatine de cacahuètes, et feuille de lait ; un fond de toilettes à base de thé noir, gingembre, cannelle, et amaretto ; et même des traces au fond de l’assiette, le candidat n’épargne ni son chef de brigade ni le...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi