Publicité

Toxoplasmose et grossesse : quels sont les risques de cette infection parasitaire ?

La toxoplasmose est une infection parasitaire le plus souvent bénigne. Toutefois, dans certains cas, elle peut être responsable de complications chez le fœtus et les personnes fragiles, (les personnes immunodéprimées par exemple). Aussi, les femmes enceintes doivent être vigilantes pour limiter les risques.

Première chose à savoir : dans l'immense majorité des cas, la toxoplasmose est une maladie bénigne. Non-contagieuse entre humains, cette pathologie infectieuse passe complètement inaperçue chez 80 % des patients : pas de symptômes, pas de conséquences.

Dans de rares cas, on peut observer les symptômes suivants, 5 à 10 jours après la contamination :

À l'origine de la toxoplasmose, il y a un parasite : le Toxoplasma gondii. Celui-ci peut contaminer l'être humain de deux façons : soit à travers la consommation d'une viande de porc, de mouton ou de bœuf insuffisamment cuite, soit à travers le contact avec un chat ou avec sa litière (le parasite se trouve dans les excréments de l'animal).

Bon à savoir : les chats d'appartement qui ne sortent pas et qui sont nourris avec des aliments artificiels (croquettes, pâtées...) ne présentent aucun danger de contamination !

Lorsqu'on attrape la toxoplasmose, notre organisme réagit et se met à produire des anticorps destinés à maintenir le parasite sous une forme inactive : on est alors immunisé à vie. Aucun vaccin n'existe contre la toxoplasmose !

Si on estime que 84 % des futures mères ont déjà été atteintes par la maladie et sont donc immunisées*, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite