Publicité

Cette très alléchante proposition financière que Christophe Dechavanne a refusée par "orgueil" : "J'ai été idiot"

Son enfance, ses trois enfants, les femmes de sa vie… Mais aussi sa carrière et les grands moments qui l'ont jalonnée. Dans Sans transition (éd. Flammarion), son livre autobiographique, Christophe Dechavanne porte un regard personnel sur son parcours, la mort de ses parents, son métier d'homme de télé… L'occasion pour l'animateur de 66 ans de raconter une anecdote sur ce jour où il aurait pu devenir extrêmement riche… "Je ne me suis jamais obligé pour de l'argent. Et j'en ai perdu un paquet à cause de ça. Dans les années 90, le duo Courbit-Arthur, en pleine phase de croissance externe, me propose plus de 120 millions de francs pour acheter ma société, Coyote. Ils rachetaient Tout-Paris. Cent vingt-cinq millions de francs... J'ai refusé", se remémore-t-il dans son ouvrage, en référence à sa société de production créée en 1989, qui a notamment fabriqué des formats pour TF1 (Ciel, mon mardi, Combien ça coûte, Coucou c'est nous…).

Pourquoi Christophe Dechavanne a-t-il pris cette décision, alors qu'il avait entre les mains l'opportunité d'être à l'abri financièrement pour un bon moment ? "Mon bête orgueil d'animateur m'empêchait de vendre à un autre animateur. 'Arthur achète Dechavanne' : impossible pour moi de lire un pareil titre dans les journaux. Je ne regrette rien mais, en vrai, j'ai été idiot, voire le roi des cons car j'aurais pu devenir très très tranquille financièrement", a-t-il reconnu, précisant qu'aujourd'hui, il ne commettrait "sans doute pas la même boulette". Sa société (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite