Publicité

"Il m'a tripotée partout" : le DJ Arnaud Rebotini accusé d'agressions sexuelles

Bestimage
Bestimage

Crédits photo : BestimageOn le connaît pour son travail de DJ ou encore pour la BO du film "120 battements par minute", pour laquelle il a reçu le César de la Meilleure musique de film en 2019. Aujourd'hui, Arnaud Rebotini fait l'actualité mais pas pour des raisons musicales. Le musicien électro est accusé de harcèlements et agressions sexuelles par sept femmes qui ont témoigné auprès de Mediapart, qui révèle l'affaire. Toutes racontent au média les agissements du compositeur français à leur égard, qui seraient survenus dans des situations similaires : des sets nocturnes, « dans des contextes où l'alcool coulait à flots », et avec une différence d'âge « notable » entre les jeunes femmes et le DJ français de 54 ans. Les faits s'étalent sur une période de 13 ans, entre 2006 et 2019.

"Je me suis retrouvée (...) paralysée, honteuse"


C'est avec le récit de Nolwenn (son prénom a été modifié) que s'ouvre l'enquête de Mediapart, à travers une histoire survenue en novembre 2019, en marge d'un concert au Lieu Unique à Nantes. La réalisatrice et photographe, alors âgée de 34 ans, raconte avoir pris des photos avec Arnaud Rebotini dans une cabine photomaton située dans la salle de spectacles. Le compositeur aurait alors « posé » sa main sur sa jambe. Elle a protesté mais il aurait recommencé : « Le message n'était peut-être pas assez clair puisque sa main s'est reposée à peu près au même endroit et est remontée le long de ma cuisse pour finir sur ma fesse, dans le short. (...) Je me suis retrouvée à deux pas de la cabine, paralysée, honteuse ». Son compagnon de l'époq...

Cliquez ici pour voir la suite