Publicité

Trottinettes en libre-service : ce que le ministre des Transports souhaite mettre en place pour "réguler" leur utilisation

L'arrivée des trottinettes électriques à Paris a été un événement marquant. Et si elles font aujourd'hui partie du décor, le sujet continu de diviser tant les accidents sont nombreux. Dans un entretien accordé au JDD dimanche 5 mars 2023, le ministre des Transports, Clément Beaune, a annoncé travailler sur une régulation stricte de ces véhicules qui envahissent la capitale. Pour le ministre, il faut "agir très vite" pour faire face à la dangerosité de ce mode de transport. Alors que la ville de Paris lancera dans un mois un référendum sur leur interdiction, le ministre tire la sonnette d'alarme en dévoilant une solution alternative, à savoir un plan national de régulation. En effet, Clément Beaune dénonce le vote organisé le 2 avril 2023 par la mairie de Paris, qu'il considère comme une fuite en avant : "Anne Hidalgo veut interdire les trottinettes sans l'assumer, donc elle organise un référendum sans campagne et sans que les opinions contradictoires puissent s'exprimer", a déclaré celui qui pointe "un aveu d'échec et de faiblesse". S'il entend respecter "l'esprit de la loi sur les mobilités de 2019, qui a laissé un maximum de régulation aux villes", le ministre souhaite que le problème bénéficie d'un "cadre national renforcé" : "L'État va mettre l'épée dans les reins des opérateurs, car le laxisme a maintenant trop duré", a-t-il assuré. Faute de quoi, il deviendra nécessaire que le législateur s'empare du sujet.

Actuellement, les conducteurs de trottinettes électriques doivent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite