Publicité

Trouble obsessionnel compulsif chez l'enfant : les symptômes qui doivent pousser à consulter

Près de 2 à 3 % de la population générale seraient atteints par des troubles obsessionnels compulsifs (TOC), selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Dans la majorité des cas, les TOC apparaissent pendant l’enfance entre six et onze ans. En l’absence de prise en charge, ils peuvent se chroniser à l’adolescence et à l’âge adulte.

Le TOC se compose d’obsessions qui prennent la forme d’idées, d’images ou de pensées, ainsi que de compulsions qui se traduisent par un besoin irrépressible de réaliser des actions, afin de réduire l’anxiété. "Généralement, le TOC est associé à un autre trouble comme un trouble anxieux ou un trouble dépressif", explique Julie Scouppe, psychologue.

L’origine d’un TOC peut être multifactorielle. Il peut survenir à la suite d’un traumatisme ou lorsque l’enfant évolue dans un climat anxiogène. Un TOC peut également être lié à une infection due à une bactérie ou à un virus. Avant que le diagnostic d’un TOC ne soit posé par un psychiatre, il est recommandé de consulter son médecin traitant pour savoir si ce trouble est d’origine infectieuse ou non. Dans le cas d’une infection, le jeune patient recevra des antibiotiques pour la traiter.

La génétique pourrait également être impliquée dans les TOC. Des études sont actuellement en cours pour identifier le ou les gènes responsables de TOC."Plusieurs gènes semblent impliqués, liés aux systèmes de neurotransmission sérotoninergique, glutamatergique et dopaminergique. Plus récemment, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite