Publicité

Trouble de la personnalité schizoïde : symptômes, diagnostic, prise en charge

Recensé parmi les troubles de la personnalité dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-V), le trouble de la personnalité schizoïde se définit comme une forme atténuée et non psychotique de la schizophrénie. Autrefois qualifiée de trouble de la personnalité antisociale, cette pathologie psychiatrique ne fait pas l’objet d’un consensus, car ses contours restent aujourd’hui encore mal définis. Quelles sont les principales caractéristiques de la personnalité schizoïde ? Comment est-elle détectée et traitée ?

Le trouble de la personnalité schizoïde se définit par une inadaptation et une prononciation excessive de certains traits de caractère. À terme, cette inadéquation pathologique a un impact notable sur le fonctionnement général de la personne concernée. Dans le cadre de ce trouble de la personnalité, le schizoïde présente un désintérêt majeur pour les interactions sociales ainsi que pour les sensations physiques et sensorielles. Dans les faits, les personnalités schizoïdes préfèrent largement être seules qu’en présence d’autrui. Le regard que l’autre porte leur importe peu, ce qui renvoie d’elles une image égocentrique, distante et individualiste. Ces personnes se réfugient très largement dans un monde intérieur, au sein duquel elles ont créé leur propre univers, parfois bâti sur des croyances mystiques, voire des relations imaginaires. Les symptômes du trouble de la personnalité schizoïde n’évoluent que très peu au cours de la vie, contrairement à d’autres (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite