Publicité

Troubles de l’érection : ce gel révolutionnaire à l’ingrédient insoupçonnable qui pourrait faire de l’ombre au Viagra

C’est au Brésil qu’une équipe de scientifiques a découvert ce nouveau produit miraculeux, comme le rapporte Entre Nous. Il s’agit d’un gel révolutionnaire qui vise à combattre plus efficacement les troubles de l’érection. Cette découverte pourrait même faire avancer considérablement la lutte contre le cancer de la prostate. On parle d’un gel dont l’ingrédient de base est le "venin de l’araignée-banane". Notons que cette grosse bête est redoutée pour sa taille, mais surtout pour son venin mortel. Seulement, des scientifiques de la fondation Ezequiel Dias ont développé une molécule synthétique à partir de ce venin. Ce groupe s’est formé il y a 30 ans afin d’étudier spécifiquement l’araignée-banane. Lors de ces recherches, le groupe a découvert que les hommes piqués par l’araigne présentaient des symptômes de priapisme (érection pathologique prolongée). La chercheuse Marcia Helena Borges explique qu’une molécule synthétique moins toxique a été créée à partir du venin de l’araignée.

1/5 What is Viagra? Viagra is a pill that is used to treat erectile dysfunction in men over 18.#viagralawsuits #lezdomedlegal pic.twitter.com/nfUtk4Ohmg

— LezDo MedLegal (@LezDoMedLegal) November 18, 2022

Troubles de l’érection : un gel à effet quasi-immédiat !

La molécule résultant de ces recherches a été brevetée par la compagnie pharmaceutique Biozeus. C’est cette même compagnie qui envisage de commercialiser par (...)

Lire la suite sur Closer

Brigitte Macron : en col roulé et veste à carreaux Louis Vuitton, sa sortie solo en catimini dans une pizzeria
Un petit garçon profite de ses premières vacances à l’étranger avec ses parents, il n’en reviendra pas vivant
Il pense souffrir du gros orteil à cause de ses sandales, ce qu'il découvre est dégoûtant et à peine croyable
Obsèques de Mouss Diouf : pourquoi son corps a été déplacé un an après
Princesse Eugenie rebelle : cette règle alimentaire de la reine Elizabeth II qu’elle avoue avoir enfreinte