Publicité

En Turquie, un opposant à Recep Tayyip Erdogan, se retire à trois jours de la présidentielle

Muharrem Ince, candidat à l’élection présidentielle turque, jette l’éponge ce jeudi 11 mai, à trois jours du scrutin. L’opposant à Recep Tayyip Erdogan, a justifié sa décision en évoquant l’alliance de Kemal Kiliçdaroglu, qui pourrait renverser le président sortant.

Nouveau rebondissement à l’approche de la présidentielle en Turquie. Muharrem Ince, un des quatre candidats à l’élection du 14 mai, a annoncé ce jeudi 11 mai 2023 le retrait de sa candidature, une décision qui renforce les chances de Kemal Kiliçdaroglu, principal opposant au président Recep Tayyip Erdogan.

« Je retire ma candidature », a déclaré lors d'une conférence de presse le chef du parti Memleket (Patrie), qui était crédité de 2 à 4% des intentions de vote dans les dernières enquêtes d'opinion.

Lire aussi >> Avec ces Turques qui ont fui le régime hostile d'Erdogan pour l'Europe

« Je ne veux pas qu'ils aient d'excuses »

Plusieurs cadres de son parti avaient démissionné ces derniers jours, s'inquiétant que la candidature de Muharrem Ince empêche Kemal Kiliçdaroglu, à la tête d'une alliance réunissant six partis de l'opposition, de l'emporter face au président Erdogan, au pouvoir depuis 2003. Muharrem Ince a justifié sa décision en affirmant que l'alliance de l'opposition « rejettera toute la faute » sur lui si elle perd. « Je ne veux pas qu'ils aient d'excuses », a-t-il lancé.

Muharrem Ince, dont le portrait figurera dimanche sur les bulletins de vote, avait été en 2018 le candidat malheureux à la présidentielle du Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate), battu dès le premier tour par Recep Tayyip Erdogan. Il avait lancé en mai 2021 sa propre formation nationaliste laïque.

« Mettons de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi