Une grand-mère qui pensait être ménopausée vient d’accoucher à 50 ans

Une grand-mère de 50 ans a découvert qu’elle était enceinte alors qu’elle pensait être ménopausée. (Photo: Ulises Ruiz/AFP/Getty Images)

Le médecin d’une femme de 50 ans, mère de 4 enfants et 2 petits-enfants, lui a confié qu’elle était ménopausée en 2017 et que ses chances de tomber enceinte étaient proches de zéro.

Pourtant, Michele Hall et son mari, Jerry, ont découvert qu’elle était enceinte de 26 semaines le 8 octobre 2018.

Trois de ses enfants, des adultes qui ont déjà quitté le nid familial, et Aubrey, sa fille de 14 ans avec Jerry, ont donc accueilli leur petit frère le 27 décembre, après seulement deux mois de préparation et de… panique.

Michele n’a pas réalisé que les douleurs et les maux qu’elle ressentait étaient des signes de grossesse, car elle pensait qu’il s’agissait de symptômes de la ménopause ou du lupus, maladie auto-immune dont elle souffre depuis plus de 10 ans.

Michele confie ne pas avoir souffert de nausées matinales ou de prise de poids, signes qu’elle aurait reconnus.

Michele a accouché de son premier enfant, Aaron Myers, aujourd’hui âgé de 34 ans, à 15 ans, avant d’accueillir Heather Yeager, 28 ans, et Brandon Myers, 24 ans. Heather a elle-même deux enfants (6 et 4 ans).

La périménopause, qui commence généralement lorsqu’une femme atteint le milieu ou la fin de la quarantaine, est une transition de plusieurs années au cours de laquelle les femmes souffrent de bouffées de chaleur et de règles irrégulières.

Une femme est en ménopause lorsqu’elle n’a pas eu ses règles pendant un an. Michele n’a pas eu ses règles pendant plus d’un an, mais à cause de sa grossesse.

Thomas Beckett, obstétricien à Naples, a confié à Naples Daily News : “Elle a simplement libéré l’ovule nécessaire”.

“Tout le monde était en état de choc”, a confié Michele à l’organe de presse.

“Définitivement un choc”, a confirmé Jerry.

“Tellement choquant”, a ajouté leur fille Aubrey.

Une fois le choc passé, le couple a vu cette nouvelle surprenante comme une bénédiction, même si cela signifie également que le couple va devoir repousser les voyages qu’ils avaient prévus suite au départ d’Aubrey.

La santé du bébé inquiétait la famille et les médecins, notamment à cause de l’âge de Michele, de son lupus, de ses problèmes de tension et des soins prénataux tardifs.

Un accouchement par césarienne a été planifié vu que la grossesse était considérée à risque. Michele ne savait pas exactement quand le bébé avait été conçu, et les médecins ont donc uniquement été en mesure d’estimer le stade de développement du bébé. La césarienne a été effectuée le 27 décembre, les médecins estimant que le bébé était âgé de 37 semaines, mais le bébé n’était finalement âgé que de 34 à 35 semaines. Une grossesse à terme dure entre 39 et 40 semaines.

Les parents ont prénommé leur fils Grayson. Le bébé a souffert d’un épisode unique d’apnée du sommeil et de quelques périodes de ralentissement du rythme cardiaque. Il est resté sous observation à l’hôpital pendant 12 jours.

Grayson a aujourd’hui 2 mois et est en parfaite santé. Il ne pleure pas beaucoup et dort bien, d’après ses parents.

Mais, il s’agit bien du dernier enfant pour le couple : au cours de la césarienne, Michele a accepté de se faire retirer les trompes de Fallope. “Je suis maintenant certaine de ne plus pouvoir avoir d’enfants”, a-t-elle confié à l’organe de presse. Avant d’ajouter : “[Grayson] est une bénédiction”.