Publicité

Vélo allongé sous infrarouge : comment fonctionne cette méthode qui favoriserait la perte de calories ?

Pédaler dans un caisson qui atteint les 50 degrés en plein pic de canicule, ce n'était pas vraiment une bonne idée ! Pourtant, en cette chaude journée de juillet à l'institut Astra Body à Paris, je suis rassurée dès mon arrivée : verres d'eau et ventilateur sont à disposition pour éviter la surchauffe et la déshydratation.

L'Infrabike est un vélo connecté sous infrarouge qui combine les technologies dans une optique minceur. Dans le caisson, les infrarouges, dont les rayons pénètrent jusqu’à 5 cm dans l'épiderme sans chauffer la peau, font grimper la température jusqu'à 50°. L'objectif ? Assurer une dépense énergétique rapide. "Au cours d'une activité physique normale, le corps commence à puiser dans la masse grasse au bout de 30 à 40 mn, explique Jonathan Kasslaci, fondateur d'Infrabike. Avec cette technologie, on atteint cette dépense en seulement 3 min d'effort ".

Autre atout, le "zéro gravité" (ou vacumm) étudié par la NASA. Un système qui consiste à créer un vide d'air dans la capsule et allège le poids du corps jusqu’à 80%. Résultat, on ressent moins l'effort, on est moins fatiguée pendant et après ! La machine est également équipée de lampes à infrarouge qui viennent stimuler la production de collagène de la peau pour lutter contre l'effet peau d'orange. Si pédaler pour rester en forme n'a rien de nouveau, c'est bien l'idée d'associer toutes ces technologies pour nous faciliter l'effort qui est innovant et surprenant.

Pour pédaler, nul besoin d'une tenue de sport, un simple (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite