Vaccins Covid-19 : un risque plus faible de myocardite après la première dose de rappel

Quels sont les risques de développer des problèmes cardiaques après avoir été vacciné contre le Covid-19 ? Telle est la question que s'est posé EPI-PHARE, un groupement d’intérêt scientifique constitué de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et la CNAM, qui a conduit une nouvelle étude pharmaco-épidémiologie sur le risque de myocardite après avoir reçu une injection par un vaccin à ARN messager. La myocardite, généralement causée par une infection virale comme le Covid-19, est une inflammation du tissu musculaire du cœur, aussi appelé "myocarde". Elle peut entraîner une insuffisance cardiaque, pouvant aller jusqu'à la mort subite.

Une précédente étude menée par EPI-PHARE montrait qu'il existe un risque de myocardite quelques jours après avoir reçu un vaccin ARNm, en particulier chez les personnes âgées entre 12 et 50 ans. De plus, les chercheurs avait confirmé l’évolution clinique favorable des cas de myocardite. Cependant, dans le cadre de cette nouvelle étude, les scientifiques ont constaté que le risque de développer une myocardite augmente mais reste relativement faible après la première dose de rappel (troisième dose) par un vaccin à ARNm.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données du Système national des données de santé (SNDS) de plus de 4.890 cas de myocardite chez des personnes âgées de 12 ans ou plus, entre le 27 décembre 2020 et le 31 janvier 2022. Résultat ? Les scientifiques ont observé que si le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles