Variole du singe : quels sont les premiers effets secondaires recensés du vaccin ?

À ce jour, 16.836 cas de variole du singe ont été confirmés dans le monde entier, selon le dernier communiqué des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). La France, elle, relève 1.567 cas de "Monkeypox". Pour faire face à une potentielle épidémie, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de vacciner certaines personnes de manière préventive. Mais que sait-on des potentiels effets secondaires liés à l’injection ?

Dans une note d'information, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) détaille les premiers effets indésirables qui ont été recensés. Au total, une quarantaine d'essais cliniques ont été menés pour tester la sécurité des deux vaccins autorisés, à savoir Imvanex et Jynneos. Ils ont été réalisés chez des personnes précédemment vaccinées, ou non, contre la variole.

Selon l'ANSM, les effets secondaires les plus fréquemment observés sont des "réactions au site d’injection" ainsi que des "réactions systémiques […] d'intensité légère à modérée et d'évolution favorable". L'établissement précise cependant que les patients souffrant d'une "dermatite atopique" auraient des risques de développer "davantage de symptômes locaux et généraux" après la vaccination.

Par exemple, les personnes atteintes d'une dermatite atopique étaient 61,2% à développer un érythème, contre 49,3% pour les "sujets sains". Il en va de même pour un gonflement au niveau du point d'injection : 52,2% des patients sujets à une dermatite atopique en présentaient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles