Publicité

Vasectomie : en 12 ans le nombre a été multiplié par 15 en France et dépasse celui des stérilisations féminines

Les Français se convertissent-ils de plus en plus à la vasectomie ? Tel est le récent constat dressé par les autorités de santé. Autrefois marginal, ce choix de contraception est de plus en plus pratiqué au point qu’il y a désormais plus d'hommes que de femmes à choisir une forme de stérilisation, même si la France reste loin d'autres pays comme les Etats-Unis.

Alors que l’utilisation de la contraception féminine est en augmentation chaque année en France et dans le monde et qu’elle est de plus en plus diversifiée, les seules méthodes contraceptives masculines remboursées par l’Assurance Maladie sont les préservatifs (pour les moins de 26 ans) et la vasectomie, autorisée depuis 2001. Pour rappel, la vasectomie est une méthode de contraception masculine définitive consistant en la section et l'occlusion des canaux déférents, ce qui empêche les spermatozoïdes de rejoindre l'urètre et, par conséquent, d'être éjaculés. Il s’agit d’une intervention chirurgicale courte (pratiquée de façon croissante en chirurgie ambulatoire : 99,2% en 2022), sans contre-indication, réalisée sous anesthésie locale le plus souvent, et considérée comme sûre et efficace. Dans le cadre de son travail sur la sexualité et la contraception des Français, le groupement scientifique Epi-Phare a réalisé un état des lieux du recours à la vasectomie en France entre 2010 et 2022 et une comparaison des taux de stérilisations masculine et féminine grâce aux données du Système National des Données de Santé (SNDS).

Les résultats obtenus montrent que le nombre de vasectomies a fortement augmenté depuis 2010 avec un taux multiplié par 15 en 12 ans (de 1 940 en 2010 à 30 288 en 2022). Surtout, et pour la première fois, il y a eu davantage de stérilisations masculines que féminines : « trois stérilisations...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi