Publicité

Vasectomie : "C'est un choix de partage de la charge contraceptive", témoigne Samuel Clot, qui y a eu recours

Vasectomie : "C'est un choix de partage de la charge contraceptive", témoigne Samuel Clot, qui y a eu recours

"Personne n’en parle dans la liste des moyens de contraception définitive, on n'en parle pas beaucoup", témoigne Samuel Clot, connu sur les réseaux sociaux sous le pseudo @samuellclt, au sujet de la vasectomie. Cet ancien étudiant en médecine devenu père au foyer et auteur de Père au foyer, comment la parentalité positive a changé ma vie ? (éd. Hachette Pratique) a eu recours à cette méthode de contraception masculine et s'exprime sur les raisons de ce choix.

Samuel Clot est donc père d'un enfant unique, un choix qu'il qualifie "d'individuel et de personnel". Évidemment, son épouse était aussi dans cette logique-là. Il a alors décidé d'avoir recours à la vasectomie, "un choix radical puisque c'est une méthode de stérilisation", souligne-t-il. Pour rappel, la vasectomie consiste "à couper ou obturer les canaux déférents qui partent de l'épididyme et vont jusqu'à la prostates" selon le site web de l'Assurance maladie. "On peut dire que c'est réversible, mais en réalité, on perd 10 % de chance que l'opération de réperméabilisation fonctionne tous les cinq, dix ans", précise Samuel Clot. Il a tout de même opté pour une conservation de ses gamètes, donc de ses spermatozoïdes : "Si besoin, j'ai un petit stock sous la main", commente-t-il. Et comme il l'explique, il existe d'autres façons de s'impliquer dans l'enfance et d'aider des enfants qui en ont besoin : "Donc j'ai aucun problème à l'idée de me dire que je trouverai des solutions si l'envie me vient un moment".

Malgré ses cinq années (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite