On veut des crêpes sans gluten !

Delphine Gautherin,Marjolaine Daguerre

Les crêpes aussi se mettent en mode no glu ! Pour les faire sauter sans gluten à la Chandeleur, on choisit ses farines. A base de quinoa, châtaigne, riz ou de lentille, elles permettent de varier les plaisirs, sans jamais perdre en gourmandise. 

Comment préparer de la pâte à crêpes sans gluten ?

En choisissant des farines qui ne contiennent pas de gluten (riz, maïs, lentille, châtaigne…) la pâte à crêpes est moins souple et moins moelleuse qu’une pâte réalisée à base de farine de blé. Si on garde les mêmes quantités de farines alternatives que de farine de blé dans les recettes, bien vu d’ajouter dans sa pâte une touche de crème fraîche (une cuillère à soupe) ou un peu de beurre fondu, pour éviter d’avoir des crêpes trop sèches.

Bon à savoir, avec une pâte sans gluten, il n’est pas nécessaire de faire reposer la pâte, mais il faut penser à bien remuer sa préparation avant de la verser dans la poêle, car l’amidon a tendance à tomber au fond du saladier. Enfin l’ajout d’une petite quantité de levure est une astuce à adopter pour aérer la texture de la pâte. 

Quelles farines pour des crêpes sans gluten ?

La farine de riz, sans gluten, est particulièrement digeste. Qu’elle soit semi-complète (plus riche en fibres) ou blanche (sa saveur est alors plus fine), on peut l’utiliser seule ou pourquoi pas l’associer, en petites quantités, à des flocons de riz précuits, pour lui donner une texture différente. Idéalement, on pense à les faire gonfler quelques minutes dans du lait tiède avant de les ajouter.
Et pour des crêpes plus moelleuses, bien vu d’opter pour de la farine de riz gluant (en vente dans les magasins asiatiques).

Si la fécule de maïs peut...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi