Publicité

Je veux manger moins de viande, comment éviter les carences ?

85,1 kg. C'est la quantité de viande, en moyenne, consommée par habitant en 2021*, contre 84,5 kg en 2020. Un paradoxe à l'heure où les Français n'ont jamais été aussi préoccupés par le sujet. Ainsi, 24% d'entre eux** limitent volontairement leur consommation de viande, se classant ainsi parmi les flexitariens. Trois raisons motivent leur choix : la santé d’abord car on sait qu’un excès de viande favorise les maladies cardio-vasculaires et certains cancers ; le souci du bien-être animal ensuite, consommer beaucoup de viande impliquant une production intensive avec des mauvaises conditions d’élevage; enfin l’impact environnemental de l’élevage, qui entraîne déforestation, culture de céréales OGM pour nourrir le bétail, gaz à effet de serre… Ajoutons le prix qui, en période d’inflation, est un critère de choix important. Toutefois, manger moins de viande ne s’improvise pas, car elle constitue une excellente source de protéines de qualité, de fer, de zinc et de vitamine B12. Il ne s’agit donc pas seulement de remplacer le steak par des pâtes pour se caler, mais de compenser par d’autres aliments pour éviter les carences.

Œuf, lait, fromage, yaourt, fromage blanc, petit suisse… fournissent des protéines animales. Celles-ci renferment les 9 acides aminés indispensables, ceux que notre corps ne peut pas fabriquer et qui doivent obligatoirement provenir de notre alimentation. Ils apportent également de la vitamine B12, que l’on trouve seulement dans les produits d’origine animale, un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite