Publicité

Vie sexuelle : ces mensonges ont déjà été proférés par 64% des hommes et 51% des femmes

Si le sujet des relations sexuelles est de moins en moins tabou en société, nombreux sont ceux qui préfèrent mentir sur leur intimité, pour embellir le portrait de leur vie intime, que ce soit en minimisant ou en augmentant leur nombre d'expériences. Une quête perpétuelle de la performance, auquel Alexandra Hubin regrettait auprès de Femme Actuelle, qu'“on nous dit pas juste qu’on a le droit de vivre une sexualité épanouissante et harmonieuse (...) on nous dit qu’il faut être bon à tous les coups et surtout, jouir à chaque fois”.

En effet, au moment de partager son “body count” (c’est-à-dire son nombre de partenaires sexuels passés) avec un proche, beaucoup préfèrent mentir sur leur réel chiffre, souvent de peur d’avoir à affronter un jugement. Nombre de partenaires sexuels, fréquence des rapports ou difficulté à avoir un orgasme, de nombreux aspects de l’intimité sont fréquemment rapportés de manière déformée lors des discussions entre amis. C’est ce qu’a observé une étude Ifop pour LELO, le leader mondial des accessoires intimes de luxe, réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 29 décembre 2023 au 2 janvier 2024 auprès d’un échantillon de 1.911 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Grâce aux données récoltées, les experts ont pu déterminer les sujets intimes sur lesquels les Français amélioraient le plus le récit de leurs expériences.

Les experts ont conclu qu'au moins un Français sur deux (64% des hommes et 51% des femmes) (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite