Publicité

Vincent Lagaf' abandonné à la naissance : pourquoi a-t-il changé de nom ?

SAINT-TROPEZ, FRANCE - AUGUST 04: Vincent Lagaf attends the 'Fight Night 2015' Gala Show at La Citadelle de Saint Tropez on on August 4, 2015 in Saint-Tropez, France. (Photo by Foc Kan/WireImage)
Vincent Lagaf est un nom de scène bien différent de la vraie identité de l'animateur. (Photo by Foc Kan/WireImage)

Ce vendredi 2 septembre 2022, les téléspectateurs de TF1 pourront revivre les 30 dernières années du petit écran à travers l'émission "Les 50 émissions préférées des Français". L'occasion de revenir notamment sur la carrière de Vincent Lagaf', emblématique animateur du "Bigdil". Un homme qui a changé de nom, et pas uniquement pour prendre un nom de scène.

Vincent Lagaf' fait partie des visages emblématiques du petit écran. Révélé en 1992 par l'émission "Yapaca" sur France 3, il a très vite rejoint TF1 pour présenter des programmes cultes tels que "L'Or à l'appel" puis le "Bigdil", avant de prendre les commandes de "Crésus", du "Juste prix" ou encore de "Boom : gagner ne tient qu'à un fil". Depuis son départ de la première chaîne en 2016, il a officié sur C8, et rejoint le casting des personnages de "Fort Boyard" jusqu'en 2021. Bref, cela fait maintenant 30 ans qu'il occupe le paysage médiatique.

Vidéo. Vincent Lagaf' : la proposition de son ex-producteur qu'il n'a pas DU TOUT appréciée

Un pseudo qui lui vient de sa jeunesse

Le véritable nom de Vincent Lagaf' est en réalité Vincent Rouil. Son nom de scène sort tout droit de sa jeunesse, avant qu'il ne se fasse connaître sur le petit écran. En effet, dans les années 80, avant de devenir animateur, il a d'abord passé un BEP de mécano-dieseliste et un CAP de soudeur avant de devenir GO ("gentil organisateur") au Club Med.

Là-bas, sa maladresse légendaire et sa capacité à faire des gaffes lui permet de gagner le surnom de "La Gaffe", en référence à Gaston Lagaffe, le personnage de bande dessinée créé par Franquin. Pour des raisons juridiques, Vincent Rouil raccourcit le surnom et y ajoute une apostrophe. Il devient alors officiellement Vincent Lagaf' aux yeux du public. Ce côté maladroit, il l'a d'ailleurs exploité pour son personnage de "Mégagaf" dans "Fort Boyard", ainsi qu'il l'avait expliqué à Toute La Télé : "Quand je fais Lagaf’, je joue un personnage et cela n’a rien de prétentieux. Mégagaf, j’avais envie d’en faire un personnage hautain, un peu ringard et sûr de lui alors qu’il est maladroit. L’idée était d’avoir un antihéros. Je m’amuse beaucoup à interpréter Mégagaf."

Vincent n'est pas son prénom de naissance

L'explication autour du pseudo "Lagaf'" est claire, mais ce que bon nombre de personnes ignorent, c'est que Vincent n'est pas non plus le prénom de naissance du célèbre animateur. Ce dernier avait confié qu'il était né Franck, mais que sa mère biologique l'avait abandonné à la naissance. Il avait évoqué cette histoire en 2005 sur le plateau de l'émission "Attention à la marche", alors que Jean-Luc Reichmann avait diffusé des photos de son enfance : "Ces images, ce sont les premières qui ont été prises de moi après ma sortie de l'assistance publique. J'ai eu la chance d'être adopté par des gens formidables. J'ai reçu d'eux énormément d'amour", confiait celui qui a été confié à l'assistance publique pendant les 18 premiers mois de sa vie. "Hélas, mon grand regret, c'est que ma mère, décédée en 1988, n'ait pas eu le temps de me voir arriver en haut de l'affiche."

Quelques années plus tard, sur le plateau de "Salut les Terriens", il avait révélé avoir retrouvé la trace de sa mère biologique : "J'avais besoin de savoir un peu quel était le sang qui me coulait dans les veines. Je voulais connaître mon histoire, savoir pourquoi j'ai atterri à l'assistance publique. J'ai un peu cherché, j'ai trouvé facilement." Vincent Lagaf' a donc pu échanger avec cette dernière : "J'ai eu un contact pas 100% agréable au premier abord, et puis ensuite quand j'ai expliqué au téléphone à la personne qui j'étais... Là, il y a eu un blanc et elle m'a dit 'oui, oh mon Dieu !'." Lors de leur unique rencontre, ils ont longuement eu l'occasion de discuter : "Elle a passé six heures à me raconter ce qu'il s'était passé. Je n'aurais pas voulu être à sa place, donc quelque part, je lui ai dit merci d'avoir eu le courage de me laisser à l'assistance." Adopté par une famille aimante, le petit Franck de l'assistance publique est devenu Vincent Rouil, puis aujourd'hui, Vincent Lagaf'. Un nom aux nombreuses significations.

À lire aussi

>> Vincent Lagaf de retour à la télévision : sur quelle chaîne va-t-il animer ?

>> Vincent Lagaf donne de ses nouvelles après s'être cassé la jambe

>> Que devient Vincent Lagaf' ?

À voir également : Vincent Lagaf' donne des nouvelles de sa jambe, 4 mois après son hospitalisation