Publicité

"Viols avec violences" : Judith Godrèche porte plainte contre Benoît Jacquot

Judith Godrèche porte plainte contre le cinéaste Benoît Jacquot
Judith Godrèche à la première du film
Judith Godrèche porte plainte contre le cinéaste Benoît Jacquot Judith Godrèche à la première du film "Dogman" lors du 49ème Festival du Cinema Americain de Deauville, France, le 2 septembre 2023. © Denis Guignebourg/BestImage - BestImage, Denis Guignebourg / Bestimage

Judith Godrèche porte plainte contre le metteur en scène Benoît Jacquot. Lors de leur rencontre, ce dernier avait 40 ans et Judith Godrèche, 14. Une longue enquête du "Monde" revient sur les faits dénoncés par l'actrice. Eprouvant et nécessaire.

"La petite fille en moi ne peut plus taire ce nom. Il s'appelle Benoît Jacquot. Il manipule encore celles qui pourraient associer leurs noms au mien". Ainsi s'était exprimée Judith Godrèche en janvier dernier. Sur Instagram, l'actrice avait dénoncé l'attitude du cinéaste Benoît Jacquot. Lors de leur rencontre, ce dernier avait 40 ans et Judith Godrèche, 14.

Et aujourd'hui, Judith Godrèche a décidé de porter plainte contre le metteur en scène. Une longue enquête du "Monde" revient sur les faits dénoncés par l'actrice. Celle-ci accuse Benoît Jacquot de " viols avec violences sur mineur de moins de 15 ans commis par personne ayant autorité ". Et dénonce une entreprise de " prédation ". Mais ce n'est pas tout.

Dans ce long témoignage, Judith Godrèche aborde ce jour, où, alors qu'elle n'avait que quatorze ans, le cinéaste a pris sa main et l'a "posée sur son sexe". Peu après, le cinéaste l'emmènera chez lui : "Je suis très pudique et je l'ai toujours été. C'est bizarre de faire ça avec un adulte. Son corps et son sexe sont ceux d'un adulte. Tout est fait comme un adulte. Je n'ai aucun souvenir d'être embrassée. C'est comme s'il n'y avait aucune tendresse"

Benoît Jacquot l'aurait également soumis à "jeux sexuels". L'actrice : "Chez lui, il me dit d'enlever mon pull, qu'on va faire un jeu sexuel. Je dois me mettre sur l'escalier, dos à lui et fermer les yeux. Il prend sa ceinture, se met à me fouetter. Je le laisse faire un...

Lire la suite


À lire aussi

Merci pour les travaux : Valérie Damidot tacle les harceleurs grossophobes
Sensible, poétique, féministe : ce roman graphique est une merveille de douceur
Victime de violences sexuelles, Jeanne Mas veut qu'on "éduque les hommes"