Vitamine D : une carence serait associée à une mort prématurée selon une étude

iStock/flyingv43

D’après l’Anses, la vitamine D jour un rôle essentiel dans la qualité du tissu osseux et musculaire ainsi que dans le renforcement de notre système immunitaire. Sa fonction principale est d'augmenter les concentrations de calcium est de phosphore dans le sang. Pourtant, la majorité des français n'en consomme pas suffisamment. L'exposition au soleil, ainsi qu'une alimentation adaptée permet de couvrir les besoins quotidiens en vitamine D.

D'après une étude publiée le 26 octobre 2022 dans la revue Annals of International Medicine, et menée par des chercheurs la University of South Australia, une carence en vitamine D serait associée à une mort prématurée. L’étude a suivi un panel de 307.601 participants, âgés entre 37 et 73 ans, pendant 14 ans. Durant cette période, il y a eu 18.700 décès parmi les participants, dus à des cancers, des maladies cardiovasculaires, ou maladies respiratoires. Selon les chercheurs, les probabilités de mortalité, toutes causes confondues dans l'analyse génétique, ont été estimées en augmentation de 25 % chez les personnes dont la teneur en vitamine D était de 25 nm/L de sang, par rapport aux personnes qui avaient une concentration dans la moyenne, environ 45.3 nmol/L de sang.

Les chercheurs ont par ailleurs constaté que le risque de décès diminuait de manière significative avec l’augmentation des concentrations en vitamine D. Les effets les plus forts étant observés chez les personnes souffrant de carences graves. Les carences en vitamine D peuvent donc (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite