Publicité

Vitamine D chez l’enfant : la nouvelle mise en garde de l’Anses

La vitamine D est indispensable à la croissance des os de l’enfant. C’est pourquoi elle est prescrite dès les premiers jours de vie. Mais il est important de respecter la prescription du médecin et de ne pas faire d’automédication de vitamine D chez son enfant. Les effets indésirables peuvent être graves.

Quelles sont les recommandations nationales ?

La bonne dose de vitamine D chez l’enfant est de 400 Unités Internationales par jour pour les enfants âgés de la naissance à 18 ans en bonne santé et sans facteurs de risques, et de 800 Unités Internationales par jour pour ceux présentant un facteur de risque.

Quels risques en cas de surdosage ?

Il suffit de deux fois la dose supérieure à celle recommandée pour avoir un risque d’hypercalcémie. Cette dernière pouvant provoquer une atteinte rénale avec une lithiase, une néphrocalcinose.

C’est pourquoi il est important que les parents respectent scrupuleusement la prescription effectuée par leur médecin traitant, et qu’ils ne la remplacent pas ou ne la complètent pas par un complément alimentaire contenant de la vitamine D.

Selon le médicament prescrit, une goutte renferme entre 200 UI et 400 UI.

L’an dernier, ce sont encore 3 nouveaux signalements d’hypercalcémie...

Lire la suite