Voici quelques astuces contre le rhume des foins testées et approuvées par des personnes allergiques

Voici quelques astuces contre le rhume des foins partagées par des personnes allergiques [Photo: Getty]

L’arrivée du printemps et de l’été n’est pas toujours une partie de plaisir pour les personnes qui souffrent du rhume des foins, sachant qu’un simple déjeuner en terrasse peut finir avec des yeux rouges tout embués et un nez qui coule sans arrêt.

Beaucoup ne prennent pas le rhume des foins au sérieux, mais diverses études montrent qu’il peut avoir un impact sérieux sur la qualité de vie, perturber le sommeil, pousser certains à prendre des jours de congé, tout en ayant un impact sur la concentration et la capacité à réaliser certaines tâches.

“Les symptômes classiques du rhume des foins, qui incluent le nez qui coule, les yeux qui démangent et les éternuements, sont irritants et désagréables, mais ont également un impact important sur le quotidien”, explique Dr Riccardo Di Cuffa, directeur et médecin généraliste chez Your Doctor.

“Ces symptômes peuvent entraîner des troubles du sommeil et avoir un impact sur la performance à l’école ou au travail, mais des symptômes moins connus incluent également la congestion nasale, les douleurs du visage et un écoulement post-nasal”.

D’après le Dr Di Cuffa, une étude récente de l’université de Maastricht a permis de conclure que le rhume des foins avait un impact sur les activités normales comme la conduite et que les symptômes correspondaient à la consommation de 2 ou 3 unités d’alcool.

Il est impossible d’éviter complètement le pollen, principale raison de l’enfer du rhume des foins, mais il existe quelques astuces pour limiter les symptômes.

Et personne n’est mieux placé que les personnes atteintes du rhume des foins pour recommander quelques astuces testées et approuvées.

Portez des lunettes de soleil

Les lunettes de soleil ne sont pas juste un accessoire de mode. Elles peuvent vous aider à contrôler les symptômes du rhume des foins, surtout lorsqu’elles enveloppent bien les yeux.

“Les lunettes bien enveloppantes empêchent le pollen d’entrer en contact avec les yeux”, explique Marlene Hochstrasser, directrice clinique de la Devon Allergy Clinic. “Le pollen à l’extérieur du corps n’a pas d’impact sur nous, mais les personnes allergiques doivent éviter tout contact. Les lunettes de soleil normales laissent passer un peu de pollen sur le côté, contrairement aux lunettes bien enveloppantes qui protègent correctement le côté des yeux et créent une barrière anti-pollen”.

Lavez-vous les cheveux

“Se laver les cheveux dès qu’on rentre à la maison permet de retirer le pollen”, explique M. Hochstrasser. “C’est particulièrement important lorsque la densité pollinique est très élevée et que vous ne souhaitez pas ramener du pollen chez vous et créer encore plus de problèmes”.

Ne séchez pas votre linge dehors

D’après M. Hochstrasser, nous ne devrions pas étendre notre linge dehors afin de ne pas ramener de pollen à l’intérieur de la maison et souffrir des symptômes du rhume des foins chez nous.

Essayez l’acupuncture

“Des bandes de ‘digitopuncture’ ont été développées afin d’appliquer une certaine pression sur le point LI-11 du coude, surnommé Quchi en chinois”, explique Andrew Broch de la Leeds Acupuncture Clinic.

“Les acupuncteurs pensent que la stimulation de ce point a un impact sur l’énergie de la tête, du nez, du visage et de la gorge”. Il recommande l’article suivant : The Qu-Chi Hayfever Band.

Certaines personnes misent sur du miel local pour lutter contre le rhume des foins [Photo: Getty]

Mangez du miel local

La théorie du miel local consiste à se désensibiliser au pollen local.

“Le NHS propose un programme important d’immunothérapie sublinguale qui se déroule sur 3 ans et invite chaque patient à consommer du pollen tous les jours”, confie M. Hochstrasser. “Les résultats sont prometteurs. Le miel local contient différents degrés de pollen en fonction de chaque type de miel”.

“En principe, il s’agit de désensibilisation, mais cette dernière serait plus efficace si nous ne nous déplacions pas autant à l’intérieur du pays”.

D’après M. Hochstrasser, ceux qui tentent de contrôler leur allergie de cette manière devraient se souvenir que certains apiculteurs locaux nourrissent leurs abeilles avec du sucre et que peu de données soutiennent l’efficacité de cette méthode.

Évitez l’alcool

D’après Dr Di Cuffa, la bière, le vin et l’alcool contiennent tous des histamines à l’origine de symptômes d’allergies susceptibles d’empirer les symptômes du rhume des foins.

“L’alcool peut également être une source de déshydratation, ce qui n’arrange rien lorsque vous souffrez déjà de symptômes”, ajoute-t-il.

Portez un foulard

“Cela permet d’éviter d’avoir du pollen dans les cheveux”, explique M. Hochstrasser. “Lorsque nous touchons nos cheveux, le pollen peut être transmis dans le corps par l’intermédiaire de la bouche, des oreilles, des yeux ou du nez et ainsi entraîner des symptômes”.

Utilisez du spray nasal

D’après M. Hochstrasser, il existe 2 types de sprays pour le nez : les sprays médicamenteux qui contiennent un stéroïde et ceux qui contiennent de l’eau salée simple.

“Les sprays médicamenteux ont des propriétés anti-inflammatoires et sont utiles si votre nez est enflammé, alors que celui à base d’eau salée permet de retirer le pollen du nez afin d’éviter les réactions”, précise-t-elle.

Faites de l’exercice

“D’après The National Pollen and Aerobiology Research Unit, les personnes qui font de l’exercice plus régulièrement souffrent moins des symptômes du rhume des foins”, confie Dr Di Cuffa.

“Cela pourrait notamment être lié au soulagement du stress et aux endorphines libérées pendant les entraînements. Essayez toutefois d’éviter de faire trop d’exercice lorsque la densité pollinique est élevée, car cela pourrait stimuler les symptômes, surtout les activités en plein air comme le jogging”.

Vous souffrez du rhume des foins ? N’étendez pas votre linge dehors [Photo: Getty]

Faites la poussière

C’est le moment de sortir le plumeau !

“Le pollen et la poussière peuvent s’installer chez vous”, confie Shamir Patel, fondateur de Chemist 4 U.

“Il est donc important de bien nettoyer votre maison tous les jours, en plus de laver vos vêtements. Faire la poussière est essentiel, et il est également recommandé de nettoyer les draps régulièrement. Vous êtes susceptibles d’ouvrir les fenêtres pour laisser entrer l’air frais lorsqu’il fait chaud, mais le risque que du pollen et de la poussière entrent est également important, alors soyez attentifs à cela.

“Nous avons l’habitude de faire le ménage assez régulièrement de toute manière, et faire un petit effort supplémentaire peut vraiment valoir le coup pour ne plus souffrir du rhume des foins”.

Évitez les fruits à pépins

“Certaines personnes atteintes du rhume des foins souffrent également du syndrome oral croisé”, confie M. Hochstrasser. “Les personnes atteintes du rhume des foins réagissent à la composition chimique des fruits crus qui ont une composition chimique proche du pollen des arbres”.

Les fruits à pépins perturbent les mastocytes de la bouche qui les prennent pour du pollen.

“Une réaction soudaine peut ainsi avoir lieu, comme un gonflement de la bouche ou une contraction de la gorge, mais pas d’anaphylaxie. Le système immunitaire est perturbé et considère que la situation est dangereuse, alors que ça n’est pas le cas. Un fruit cuit n’entraîne pas ces symptômes”.

Utilisez un baume de protection

Appliquer du baume de protection autour du nez empêche le pollen d’entrer dans le corps.

“Les baumes anti-allergiques biologiques empêchent l’apparition de symptômes liés au pollen et créent une barrière de protection entre le monde extérieur et la muqueuse des voies nasales”, explique M. Hochstrasser. Elle recommande HayMax (www.haymax.biz).