Voilà la part colossale d'infidèles qui ont trompé leur partenaire pendant ces vacances d'été

iStock

Les vacances d’été ne freinent pas les ardeurs des infidèles. Même en pleine escapade estivale, les amateurs de l’adultère recherchent, encore et toujours un(e) amant(e).

L'infidélité ne prend pas de vacances. C'est la conclusion édifiante d'un sondage réalisé par Gleeden auprès d'une partie de ses 5 millions de membres français*. L'air de le mer et de la montagne n'a pas du tout calmé leurs ardeurs : plus des deux tiers d'entre eux se sont connectés à la plateforme de rencontres extra-conjugales durant leur escapade, dont 41 % de façon régulière.

À découvrir également : 8 femmes infidèles sur 10 ont trompé leur partenaire à cause de cette raison inattendue

Des vacanciers à la recherche active d'un(e) amant(e)

Et si cette habitude est avant tout une question de curiosité (52 %) - ou un simple passe-temps (21 %), plus de 4 connectés sur 10 ont visité l'application dans l'objectif de trouver une maîtresse ou un amant ou une maîtresse.

44 % des infidèles ont trompé leur partenaire pendant leurs congés estivaux

Mauvaise nouvelle pour leur partenaire, leurs recherches se sont avérées fructueuses. 44 % des infidèles ont bien trompé leur moitié pendant leurs congés estivaux, loin de leur lieu de vie. Tout comme les vacances vont souvent de pair avec les découvertes sexuelles, elles semblent libérer les mœurs des personnes adultères.

À découvrir également : Où commence l’infidélité pour les Français ?

« L’été est généralement une période (…) où l’on peut enfin relâcher les pressions accumulées pendant l’année, qu’elles soient professionnelles ou familiales,...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - "L’infidélité féminine est plus courant qu’on ne l’imagine. On en parle moins car c’est plus mal vu" : Rita Perse, autrice d'Adulte Air, décrypte le phénomène

A lire aussi