Voilà pourquoi les mentions « Monsieur » et « Madame » vont disparaître des courriers des impôts

iStock

Les courriers des impôts ne commenceront plus par la formule de politesse « Monsieur » ou « Madame ». Selon le Figaro, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) a demandé à ses agents de ne plus afficher la civilité des contribuables dans ses « communications sortantes ». Une manière pour la DGFIP de favoriser l’inclusion.

>A découvrir également : Inflation : le Smic en hausse de 2,01 % dès le 1er août

Une meilleure prise en compte des évolutions de l’identité de genre

« Dans le contexte institutionnel et social actuel d’une meilleure prise en compte des évolutions de l’identité de genre (changement de genre ou refus de toute référence à un genre), la préconisation générale est de supprimer les mentions de civilité dans l’ensemble des correspondances de la DGFIP », peut-on lire dans la note du Directeur général des Finances publiques. Jusqu’alors, la civilité du contribuable était indiquée trois fois, en « formule d’appel en début de message ou de courrier », en formule de politesse en fin de message ou de courrier, et dans « le bloc destinataire (cadre adresse) » indique la note de la DGFIP. Désormais, l’institution préconise l’utilisation de « bonjour », suivi éventuellement du nom et prénom. Cette harmonisation vient répondre à des demandes de la part de nombreux contribuables. « Nous sommes régulièrement saisis par les usagers qui souhaitent...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles