Publicité

Volodymyr Zelensky salue une décision historique après le mandat d’arrêt contre Vladimir Poutine

La Cour pénale internationale a émis un mandat d’arrêt contre le président russe Vladimir Poutine pour sa responsabilité dans des crimes de guerre commis en Ukraine.

« Une décision historique, qui marque le début d'une responsabilité historique », a déclaré le président ukrainien sur Télégram, après l’annonce de la Cour pénale internationale d’émettre un mandat d’arrêt contre le président russe Vladimir Poutine.

Le président russe est mis en cause en raison « du crime de guerre de déportation illégale de population (enfants) et de transfert illégal de population (enfants) des zones occupées d'Ukraine vers la Russie ». Des organisations internationales dénoncent le déplacement forcé de 16’000 mineurs ukrainiens depuis le début de la guerre. Ils ont été placés dans des institutions et des foyers d’accueil russes.

Dmitri Peskov, le porte-parole du président russe a déclaré que « la Russie, comme un certain nombre d'Etats, ne reconnaît pas la compétence de ce tribunal. Par conséquent, du point de vue de la loi, les décisions de ce tribunal sont nulles et non avenues ».

Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne a déclaré qu’il s’agissait d’une « décision importante ». Le Royaume-Uni, quant à lui, s’est félicité d’une mesure destinée à ce que les personnes au plus haut sommet de l’Etat en Russie rendent des comptes. Le président de la Cour pénale internationale, Piotr Hofmanski, a souligné qu’il s’agissait « d’un moment important dans le processus de justice de la Cour ».

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi