Vous n’arrivez pas à dormir ? Ces raisons étonnantes pourraient être en cause

Le sommeil est particulièrement important pour la santé, mais que faire quand nous ne dormons pas suffisamment ? [Photo: Getty]

On connaît la chanson pour bien dormir la nuit. Pas de thé ou de café après 17h, pas de fromage avant d’aller se coucher et pas de sessions sur Instagram juste avant d’aller au dodo, car lumière bleu = pas bon, et tout et tout.

Mais pourquoi est-il parfois si difficile de s’endormir, même quand on respecte toutes ces règles ?

Certains facteurs plus étonnants peuvent également avoir un impact sur la qualité et la quantité de votre sommeil, en plus des responsables habituels.

Certaines habitudes peuvent vous maintenir éveillé, tout en ayant un impact sur la qualité et la durée de votre sommeil, ainsi que sur la sensation de fatigue le lendemain matin.

Les experts recommandent de dormir entre sept et neuf heures par nuit, mais une nouvelle étude réalisée par Bensons for Beds a révélé que plus d’un quart d’entre nous (26 %) survivaient régulièrement avec quatre heures de sommeil, et 24 % d’entre nous confient ne dormir que trois heures.

Les personnes qui ne dorment pas suffisamment risquent davantage de souffrir de problèmes de santé, physiques et mentaux.

Nous venons de célébrer la Journée internationale du Sommeil, et nous avons donc profité de l’occasion pour contacter des experts afin de connaître les facteurs surprenants qui pourraient vous empêcher de bien dormir.

Bonne nuit, les petits !

Vous sautez le petit-déjeuner

Ce que vous mangez, ou plutôt ne mangez pas, le matin peut définitivement avoir un impact sur votre sommeil plusieurs heures plus tard. “Ne pas prendre de petit-déjeuner est étonnamment lié à un sommeil de mauvaise qualité”, confie Dr Nerina Ramlakhan, experte en sommeil chez Silentnight.

“Beaucoup de gens ont du mal à manger le matin, mais sauter ce repas peut dérégler votre corps, y compris votre sommeil. Sans ‘rompre le jeûne’, le corps continue de brûler le mauvais type d’énergie tout au long de la journée, alors que vous stabilisez votre glycémie en activant votre horloge circadienne grâce au petit-déjeuner. Cela permet ainsi au corps de créer davantage de mélatonine, l’hormone du sommeil, plus tard dans la journée”.

Dr Nerina recommande de prendre un petit-déjeuner riche en protéines moins de 30 minutes après le réveil, afin de produire plus de mélatonine le soir et ainsi s’endormir plus facilement.“Des aliments comme le poulet, le fromage, le tofu, le thon, les œufs, les noix, les graines et le lait permettent également de stimuler les taux de ces hormones. Essayez également de boire deux litres d’eau par jour et d’éviter la caféine”, confie-t-elle.

Vous vous inquiétez de ne pas dormir suffisamment

“Un sommeil de mauvaise qualité est souvent lié à nos inquiétudes, car de nombreuses personnes se demandent si elles parviendront à dormir suffisamment, songeant ainsi à ce qui arrivera si elles ne dorment pas le nombre d’heures ‘recommandées’”, confie Stephanie Romiszewski, experte en sommeil chez Bensons for Beds. “C’est une source d’anxiété qui a bien évidemment un impact sur le sommeil”.

“En réalité, il est inévitable de mal dormir dans la vie, et ça peut arriver de temps en temps. C’est normal. Il est important de se rappeler qu’une mauvaise nuit de sommeil n’est pas bien dangereuse, et que votre corps s’en remettra”.

Vous faites sonner votre réveil plusieurs fois

Qui n’aime pas gratter 10 petites minutes supplémentaires le matin ? Mais, faire sonner son réveil plusieurs fois peut avoir un impact sur le sommeil plus tard. “Il n’est pas bon de prévoir plusieurs alarmes”, confie S. Romiszewski. “Ça ne vous apporte rien, et vous risquez au contraire de vous sentir encore plus fatigué, alors que vous devriez être de plus en plus éveillé. Une fois réveillé, levez-vous ! Votre corps finira par s’habituer à ce rythme au fil du temps, et vous devriez ainsi vous sentir de plus en plus alerte au réveil, comme nous sommes supposés l’être”.

Stephanie Romiszewski explique que la consistance est la clé pour bien dormir. “Assurez-vous de suivre une routine de sommeil normale autant que possible. S’il vous arrive de regarder votre série préférée au lit juste après le réveil (pas de problème, profitez-en !), mais assurez-vous de ne pas vous rendormir après afin que votre cycle de sommeil ne soit pas perturbé, et ne transformez pas cela en habitude, car votre cerveau risquerait d’associer la chambre à coucher à un lieu d’éveil, et ces associations peuvent avoir un réel impact et vous empêcher de dormir”.

L’absence de lumière naturelle pourrait avoir un impact sur votre sommeil [Photo: Getty]

Vous restez assis au bureau toute la journée

“Vous risquez d’avoir du mal à dormir à cause de la position immobile la nuit, si, dans la journée, vous accumulez des tensions à force de rester assis, vous restez immobile et vous ne vous étirez pas suffisamment”, confie S. Romiszewski. “Il est important de se rappeler que bouger son corps dans la journée est tout aussi important que de reposer son corps la nuit. Effectuez différentes sortes d’étirements avant d’aller vous coucher et au réveil afin de vous sentir mieux dans votre peau”.

Vous ne vous exposez pas suffisamment à la lumière naturelle

On nous répète souvent que la lumière est l’ennemi du sommeil, mais on ne peut pas en dire autant de la lumière naturelle. “Exposez-vous davantage à la LUMIÈRE dans la journée !”, confie S. Romiszewski. “La lumière n’est pas l’ennemi. On nous dit d’éviter la lumière la nuit et de faire attention le soir, mais pourquoi nous préparons-nous dans l’obscurité le matin ?! La lumière est le facteur externe ayant le plus d’impact sur le cycle sommeil/éveil, et elle nous met également de bonne humeur !”.

Vous faites une petite sieste dans l’après-midi

C’est vrai, c’est tentant de profiter d’un petit roupillon quand la fatigue débarque vers 16h, mais une sieste peut avoir un impact négatif sur votre nuit. “Les siestes sont devenues tendance, et oui, de petites siestes peuvent vous redonner un peu de carburant. Mais c’est tout… Elles volent justement votre ‘carburant’ de sommeil”, confie Stephanie Romiszewski. “Vous devez donc le récupérer si vous souhaitez profiter de 8 heures de sommeil de qualité. Oubliez les siestes ou attendez-vous à dormir moins la nuit”.

Vous n’avez pas de plantes chez vous

La popularité actuelle des plantes ne permet pas uniquement d’accumuler des likes sur Instagram, elle permet également de mieux dormir ! “Avoir des plantes dans la chambre à coucher est une bonne source d’oxygène”, confie Hope Bastine, psychologue experte du sommeil chez Simba. “C’est particulièrement bénéfique pour les personnes atteintes de problèmes de respiration liés aux allergies ou à l’asthme. Certaines options bien documentées incluent : l’aloe vera, la lavande, le jasmin, la sansevière et le lierre”.

Vous ne portez pas le bon pyjama

Il est essentiel de porter le bon pyjama (et d’avoir une literie adaptée) pour réguler la température et la circulation de l’air. “Optez pour des tissus naturels, comme le coton, le bambou, la soie, le satin, car ils absorbent l’excès d’humidité, et régulent ainsi la température du corps”, confie Hope.

Troubles du sommeil ? [Photo: Getty]

Votre chambre à coucher n’est pas décorée correctement

D’après H. Bastine, chaque pièce de la maison a un but bien précis. Nous associons des activités spécifiques à chaque espace dès que nous entrons dedans. C’est pourquoi il est important de créer un environnement qui correspond à l’activité désirée : le sommeil et le repos dans ce cas précis.

“La décoration de la chambre à coucher est essentielle pour bien dormir”, confie-t-elle. “Une étude a permis de conclure que le rouge était une couleur excitante, alors que le bleu encourageait la compétence. Une autre étude indiquait également que les tons rouges et jaunes stimulaient l’anxiété, contrairement aux tons bleus et verts”.

Vous comptez les moutons

On nous recommande parfois de compter les moutons, mais cette solution ne serait pas si efficace que ça. “Garder l’esprit actif n’est probablement pas idéal pour s’endormir”, confie Jane Bozier, experte en sommeil pour la nouvelle appli Rise (disponible sur l’App Store et Google Play).

“Il est recommandé d’imaginer des moments plus relaxants : vous êtes assis dans une chaise confortable devant un beau feu bien chaud ou vous vous détendez sur la plage en vacances. Vous pourrez ainsi calmer votre esprit en pensant à des moments plus plaisants et apaisants”.

Vous vieillissez

Plus vous prenez de l’âge, moins vous avez besoin de dormir, d’après J. Bozier. “Les experts du sommeil recommandent aux adultes de dormir entre 7 et 9 heures chaque nuit. Cela ne change pas avec l’âge, contrairement à nos habitudes de sommeil”, confie-t-elle. “Les personnes plus âgées ont parfois des habitudes de sommeil plus fragmentées et dorment donc dans la journée et la nuit”.

Marie Claire Dorking