Vous ne devriez pas effectuer de recherches en ligne avant un rencard, d’après certains experts

La fondatrice d’un service de rencontres a confié que vous ne devriez pas utiliser Google pour réunir des informations sur un partenaire potentiel. [Photo: Getty]

Une experte des rencontres déconseille d’utiliser Google pour obtenir des informations sur de futurs prétendants rencontrés en ligne si vous souhaitez que le rencard se passe bien.

Depuis quelques années, les rencontres en ligne sont de plus en plus populaires, comme au Royaume-Uni où un tiers (32 %) des relations entre 2015 et 2019 ont commencé en ligne, d'après une étude menée par la plate-forme de rencontres eharmony et l’Imperial College Business School, et ce contre seulement 19 % entre 2005 et 2014.

Si les tendances actuelles en matière de rencontres se maintiennent, la majorité des gens pourraient bien rencontrer leur partenaire en ligne d'ici 2035, d’après les chercheurs.

Il est naturel de vouloir effectuer quelques recherches en ligne avant de rencontrer quelqu'un, sachant que l’on peut accéder aux jobs, aux loisirs et aux relations passées de quelqu'un en un seul clic grâce à LinkedIn, Facebook et Instagram.

Pourtant, Greta Tufvesson, co-fondatrice du service de rencontre The Bevy basé à New York considère que cette pratique est à éviter, précisant qu’il est préférable de commencer un rencard « avec l’esprit ouvert ».

« Il est préférable de garder l’esprit ouvert avant le premier rencard », a confié G. Tufvesson dans une interview avec The Independent.

« Ne jugez pas votre partenaire et ne vous faites pas des idées en vous basant sur une recherche Google ou des ragots ».

Nichi Hodgson, experte en rencontres, approuve cette politique anti-Google.

Elle a ainsi déclaré à Yahoo UK : « Ça n’est jamais une bonne idée d’effectuer des recherches sur Google avant de rencontrer quelqu’un pour un premier rendez-vous, aussi tentant que cela puisse être. Vous pourriez tout d’abord tomber sur de nombreuses fausses informations et lire des choses inexactes ».

« Deuxièmement, vous ne permettez pas à l’autre de raconter sa propre version de l’histoire. L’ordre dans lequel les choses apparaissent sur Google ne reflète pas toujours ce qui compte vraiment dans la vie de quelqu'un. Il est préférable de laisser l’autre vous fournir un peu de contexte pour expliquer cette fameuse photo avec pas mal de latex ou pourquoi il ou elle a quitté son job en ville ».

« Troisièmement, et le mystère alors ?! Apprenez à mieux connaître quelqu'un au lieu d'essayer de déterminer si ce que vous avez lu est vrai ou non ».

Une étude américaine menée par l'agence de consommation JDP a révélé qu’il était particulièrement courant d’effectuer des recherches sur Google avant un rencard.

Dans le cadre d’un sondage mené auprès de 2 000 Américains, 77 % des personnes activement à la recherche d’un partenaire ont déclaré se renseigner régulièrement sur leurs partenaires potentiels, la moitié passant plus de 15 minutes sur chaque personne.

Environ 38 % de ces personnes ont révélé qu’elles effectuaient systématiquement des recherches avant un rencard, et seuls 11 % ont confié qu’elles ne feraient jamais ça.

Malheureusement, la popularité grandissante des rencontres en ligne a également entraîné une hausse de comportements inappropriés.

L’appli de rencontres Plenty Of Fish a récemment révélé les pièges romantiques à éviter en 2020.

Ceux-ci incluent notamment le « Fleabagging » inspiré par le personnage emblématique de Phoebe Waller-Bridge qui consiste à toujours sortir avec des partenaires qui ne sont pas faits pour vous.

Francesca Specter