Voyager en Europe : ce document baptisé Etia sera bientôt obligatoire pour circuler dans l'espace Schengen

istock

Jusqu’à présent, les citoyens de nombreux pays ne faisant pas partie de l’Union Européenne peuvent circuler librement dans l’espace Schengen.

À découvrir également : La SNCF lance son service de liste d’attente sur ses TGV Ouigo

Et ce, jusqu’à 90 jours durant lesquels ils ne sont pas autorisés à travailler ou à étudier, mais peuvent s’engager dans des activités commerciales et touristiques. Ce protocole va changer comme l’a annoncé L'Union européenne. De la même manière que fonctionne l’Etsa aux Etats-Unis, un document officiel baptisé Etia (European Travel Information and Authorization System) sera demandé pour pouvoir circuler dans l’espace Schengen. Il ne s’agit pas d’un visa, mais d’une autorisation de voyage électronique. Cette mise en place de l’Etia a pour but de répondre aux questions de sécurité tout en réduisant les procédures, peut-on lire sur le site dédié. Dans son discours sur l’état de l’Union de 2016 - année qui marque le départ des procédures légales pour passer l’Etias - le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré : « Nous devons savoir qui traverse nos frontières. De cette façon, nous saurons quelles sont les personnes qui voyagent vers l’Europe avant même qu’elles n’arrivent ici ». Ce nouveau contrôle permettra aux autorités de déterminer si un candidat peut entrer dans un pays de l’espace Schengen ou...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles