Vrai / Faux : 8 idées reçues sur le sport à déconstruire

·2 min de lecture

Si l'on connaît ses bénéfices sur notre santé, notre moral et notre silhouette, on ne sait pas toujours comment tirer parti au mieux de sa pratique. D'autant que les idées reçues sur le sujet ne manquent pas ! On fait le point avec le Dr Christophe Delong, médecin du sport.

Il faut au moins 45 minutes d'effort pour que cela serve à quelque chose

En aucun cas. « A partir de trente minutes d'activité physique, le corps commence à faire du muscle, à puiser dans ses réserves de graisses et à sécréter des endorphines, les hormones du plaisir, ce qui motive à enchaîner avec une nouvelle séance rapidement », indique le Dr Lelong. Nul besoin pour cela de pratiquer une discipline cardio, les activités d'intensité modérée telles que la marche rapide sont parfaites pour entretenir la forme et la santé. L'OMS recommande de « bouger » au moins deux heures et demie par semaine, ce qui peut tout simplement se concrétiser par une demi-heure de vélo ou de yoga cinq jours sur sept.

Cela fait forcément maigrir

Pas immédiatement. « En bougeant, on consomme des calories ! Trente minutes d'Aquagym font s'envoler 120 kcal, un cours de danse 165 kcal et un jogging 250 kcal. » Mais pour que cela agisse sur notre ligne, il faut, d'une part, être patient, car les muscles ne commencent à se tonifier qu'au bout de six semaines d'exercice, et, d'autre part, rééquilibrer son alimentation en limitant les aliments trop gras et sucrés. Enfin, si la silhouette s'affine, cela ne se voit pas systématiquement sur la balance : on prend du muscle qui pèse souvent plus lourd que les graisses perdues.

L'activité physique sollicite aussi le cerveau

Absolument ! C'est ce qui ressort de deux études publiées en 2016, l'une en...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles