Publicité
Les produits présentés dans cet article Yahoo sont sélectionnés par nos rédacteurs Shopping. Nous percevrons une commission sur les achats effectués via les liens de l'article. Le prix et la disponibilité des produits sont susceptibles d'évoluer.

Les secrets de Womanizer, le sextoy féminin qui cartonne dans le monde entier

Le sextoy préféré des femmes, le womanizer, est à prix réduit à l'occasion du Prime Day Amazon. (Crédit photo : Claudia Goedke)
Le sextoy préféré des femmes dans près de 60 pays du monde est le Womanizer. (Crédit photo : Claudia Goedke)

Créé en 2014, le sextoy Womanizer est aujourd'hui un best-seller dans le monde entier. Sa promesse ? Un orgasme décuplé en quelques secondes seulement. Zoom sur les secrets d'une marque qui cartonne.

Depuis la pandémie du Covid-19 et les multiples confinements, le monde du plaisir intime a littéralement explosé. En l'espace d'un an, les ventes de jouets sexuels ont été multipliées par trois dans le monde, et presque autant en France. Et parmi ceux qui ont conquis le monde ces dernières années, ont retrouve le très célèbre Womanizer. Vous ne l'avez pas encore dans le tiroir de votre table de chevet ? Il va falloir y remédier... On l'a testé pour vous, et on a adoré !

(Petit détail, et pas des moindres : sur le site de la marque, un sextoy est offert pour toute commande de plus de 200€ !)

#1 Un sextoy boudé lors de sa sortie

Lorsque Patrick Pruvot - le fondateur des boutiques Passage du Désir - se voit présenter le Womanizer pour la toute première fois, il l'ignore totalement. On est en 2014, et le sextoy s'affiche avec des motifs léopard, avec un bouton en forme de strass. Le tout emballé dans un packaging rose fushia. "Je le trouvais moche bruyant et cher", confiait Patrick Pruvot dans les colonnes de Madame Figaro. Sur le moment, il n'y croit pas un seul instant. Aujourd'hui, il sait avoir fait l'une des plus grosses erreurs de sa vie.

Womanizer Starlet 3
Womanizer Starlet 3

Womanizer Starlet 3 / 69€

#2 De la pompe d'aquarium au mouche bébé

En 2012, Michael Lenke, un "géo Trouvetou allemand" se lance le défi de faire jouir les femmes en mal d'orgasme. Enjeu de taille pour l'homme de 65 ans. Durant des mois, au fond de sa cave, il planche sur le projet et imagine un premier prototype à partir d'une pompe d'aquarium modifiée. Sa femme joue les cobayes, mais le sextoy n'est pas au point. Michael Lenke s'inspire alors d'un mouche bébé : il aspire juste assez. Sa femme lui assure alors : "Ça sera un succès mondial" !

#3 Le Womanizer est le sextoy le plus vendu au monde

Les derniers chiffres datent de décembre 2021. Il y a plus d'un an déjà, le célèbre Womanizer avait été vendu à plus de 4 millions d'exemplaires dans le monde. Un véritable record ! Depuis 2014, cet "aspirateur à clito" se hisse parmi les best-sellers des sextoys aux quatre coins du monde.

Womanizer Starlet Snow
Womanizer Starlet Snow

Womanizer Starlet Snow / 35€ au lieu de 69€

#4 Sa technologie stimule plus de 8000 terminaisons nerveuses

Ce qui plaît tant chez le Womanizer ? Grâce à sa technologie, le jouet permet de stimuler les 8000 terminaisons nerveuses de la zone clitoridienne. L'orgasme est donc décuplé. La technologie "Pleasur Air" consiste à stimuler le clitoris sans aucun contact direct. C'est l'équilibre entre pulsations et massages légèrement vibrants qui vient nous faire grimper au 7ème ciel.

Womanizer Premium
Womanizer Premium

Womanizer Premium / 149€ au lieu de 189€

#5 Une dizaine de modèles sortie en l'espace de 10 ans

Aujourd'hui, il existe une dizaine de modèles de sextoys Womanizer. Parmi ceux-ci, on retrouve le Womanizer Premium 2 : le top du top. On retrouve également le Womanizer Duo 2, qui a la particularité de venir stimuler le clitoris et le point G en même temps. Le Womanizer Insideout, le Womanizer Starlet ou encore le Womanizer OG. On en retrouve pour tous les goûts et à tous les prix !

Lire aussi :

VIDÉO - Liza Del Sierra, réalisatrice de film porno et infirmière, évoque cette double casquette : "Je pensais qu’aucun autre métier ne pouvait me procurer autant de plaisir que celui d’actrice X"