Yannick Noah : chef de village, il évoque sa nouvelle vie depuis le décès de son père

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il restera, pour l'heure, le seul et l'unique gagnant français de Roland-Garros. Auparavant grand sportif et même chanteur, Yannick Noah a désormais une toute nouvelle vie. En effet, après le décès de son père, il a quitté la France pour le Cameroun : "À partir du moment où mon père est parti, je suis devenu naturellement le chef du village", avait-il expliqué à Brut, le 21 janvier 2022. Invité dans le Portrait de la semaine de Sept à huit, diffusé sur TF1 le dimanche 8 mai 2022, l'artiste est revenu sur son quotidien qu'il vit désormais sur les terres de ses ancêtres. "La tradition veut que le petit-fils devienne le chef du village. Donc je suis le chef du village. C'est peut-être une dizaine de milliers de personnes", confie-t-il. Mais ce bouleversement dans sa vie n'a pas été anodin pour l'ancien tennisman.

En effet, Yannick Noah est revenu sur ses nouvelles préoccupations, bien loin de sa vie parisienne : "Pour moi, c'est un peu étrange. Parce que moi, je me sens très français. Et donc arrivé là, forcément, je m'appuie sur les conseils des anciens. Et en fait, mon rôle consiste à aider comme je peux. Alors, je reçois un petit peu les problèmes. Il y a des doléances". Parmi ses nouvelles tâches quotidiennes, il aide les personnes dans le besoin ou les seniors dans un pays où l'accès aux soins est très cher. Mais le tennis n'est jamais très loin. En effet, même au Cameroun, Yannick Noah n'hésite pas à entraîner les enfants de son village. "J'ai notamment une petite jeune, qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles