Épisode hypomaniaque : les symptômes annonciateurs et comment réagir

Istock/Prostock-Studio

Les épisodes hypomaniaques sont une des phases du trouble bipolaire. Selon le type de trouble bipolaire dont la personne souffre, son humeur peut connaître des hauts (manie pour le type 1 ou épisode hypomaniaque pour le type 2) et/ou des bas (phase dépressive). L’épisode hypomaniaque est une forme atténuée de l’accès maniaque. Des traitements et les méthodes de psychoéducation peuvent limiter son impact et améliorer la qualité de vie de la personne affectée.

D’un point de vue étymologique, « hypo » signifie « sous, au-dessous, en deçà ». Par conséquent, le terme « hypomaniaque » indique donc une intensité inférieure à la manie. L’American Psychiatric Association, dans l’article intitulé « What Are Bipolar Disorders? », définit l’épisode hypomaniaque comme étant marqué par des symptômes plus légers que l’accès maniaque, et qui ne durent que quatre jours consécutifs, et non une semaine. Les auteurs de l’article soulignent que les symptômes liés à l’épisode hypomaniaque n’entravent pas de manière grave le fonctionnement de la personne dans sa vie quotidienne. Les critères utilisés par les psychiatres de l’American Psychiatric Association pour différencier un épisode hypomaniaque d’un syndrome maniaque sont les suivants :

Le Dr William Coryell, de l’University of Iowa Carver College of Medicine, indique dans l’article « Troubles bipolaires » du Manuel MSD que les symptômes annonciateurs d’un épisode hypomaniaque sont similaires à ceux d’un accès maniaque, mais d’une moindre intensité. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite