Érythème polymorphe : causes, symptômes et traitement de ces lésions cutanées inflammatoires

L’érythème polymorphe est causé par un agent infectieux, tel que l’herpès simplex ou la bactérie mycoplasma. Il peut aussi apparaître à la suite de la prise d’un médicament. La maladie peut être difficile à identifier, en raison de sa ressemblance avec d’autres affections de la peau.

L’érythème polymorphe est une affection cutanée touchant la peau et les muqueuses. Il produit des lésions en cocarde, c’est-à-dire arrondies, circulaires, annulaires avec des anneaux concentriques. Cette maladie de la peau est fréquente. Même si les lésions se résorbent généralement spontanément, elles sont souvent récidivantes. Le mot « érythème » signifie littéralement « rougeur de la peau » sous différentes formes. L’érythème polymorphe se présente sous forme de taches rouges sur la peau. L’érythème polymorphe est généralement conduit par un agent infectieux, plus particulièrement l’herpès, ou parfois par une bactérie comme le mycoplasme. L’érythème polymorphe n’est pas contagieux, à moins que son origine soit l’herpès. Dans ce cas, il est important de respecter des gestes préventifs durant les crises d’herpès pouvant être très contagieuses.

Pendant longtemps, l’érythème polymorphe a été confondu avec une allergie aux médicaments provoquant le syndrome de Stevens-Johnson. Ce syndrome est une réaction grave d’hypersensibilité cutanée. Les médicaments à l’origine de la maladie sont le plus souvent les sulfamides, les antiépileptiques et les antibiotiques, selon le Manuel MSD. La maladie provoque l’apparition (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles