États-Unis : l’incendie géant « Oak Fire » continue de se propager à une allure préoccupante

© Noah Berger / AP

Le mégafeu, qui s’était déclaré vendredi 22 juillet en Californie, avait déjà ravagé quelque 7 000 hectares de végétation, lundi soir.

Plus de 2 500 pompiers et dix-sept hélicoptères combattaient toujours, lundi 25 juillet, les flammes gigantesques de cet incendie « explosif » qui continue de se propager à un rythme toujours « très rapide » dans les collines boisées du centre de la Californie, près du célèbre parc national de Yosemite. L’incendie, baptisé « Oak Fire », s’est déclaré vendredi près de la petite ville de Midpines, dans le comté de Mariposa, et a déjà parcouru quelque 7 000 hectares de végétation, selon le dernier bilan disponible lundi soir.

À lire aussi >> Incendies : quels sont les risques pour la santé ?

Déjà devenu le plus gros feu de forêt californien de la saison, « Oak Fire avance très rapidement, et le temps pour évacuer les gens est limité », a expliqué, sur la chaîne CNN, Jon Heggie, un responsable des soldats du feu californiens. Même si les autorités considèrent qu’il y a eu du positif ces dernières vingt-quatre heures : « Cela a été un jour couronné de succès, nous sommes parvenus à freiner la progression du feu. » Selon l’expert, la vitesse de progression et le comportement de cet incendie sont « vraiment sans précédent ».

« Le feu le plus rapide que j’aie vu »

« Certaines flammes atteignaient 30 mètres de haut », a assuré David Lee au journal Santa Cruz Sentinel. L’homme de 55 ans figurait parmi les premières personnes évacuées vendredi et pense...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles