Une étudiante accuse l’école de Marion Maréchal d’harcèlement moral

·1 min de lecture

Si l’école « conteste formellement » les faits, une enquête a été ouverte. 

Une étudiante de l’Issep, Institut de sciences sociales, économiques et politiques de Lyon fondée par Marion Maréchal, a déposé plainte contre deux dirigeants de l’établissement, a détaillé ce vendredi l’AFP. Une enquête a été ouverte pour « harcèlement moral » à l’encontre d’une étudiante. Celle-ci avait prévenu l’établissement qu’elle avait été victime de viol

À lire aussi >> Marion Maréchal-Le Pen : les dessous d'un départ

BFM Lyon indique que les dirigeants concernés sont l’un des cofondateurs de l’école privée, et la directrice administrative de l’établissement. Tous deux sont d’anciens élus locaux du Rassemblement national. 

Le 24 septembre, l’étudiante a déjà porté plainte, pour viol, contre un ex-membre de l’organisation d’extrême droite Génération identitaire. La plaignante indique qu’il l’aurait agressée chez elle le 12 septembre dernier. Après quoi, « Emma F. » comme l’appelle « Le Parisien » (qui a pu échanger avec elle) a informé la direction de l’école de sa plainte et de l’identité de son agresseur. Ce dernier, Adrien L., n’est pas étudiant à l’Issep, mais « c’est le milieu. Il y a une communauté entre l’Issep et les identitaires », détaille au Parisien la jeune femme. D’autant qu’il participe à des soirées organisées par l’école à la Traboule – un bar associatif repaire des identitaires à Lyon. 

Un week-end d’intégration et des menaces de...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles