Comment savoir qu'un avocat est mûr ? L'astuce qui marche à tous les coups !

Avec l’avocat, on joue parfois à la roulette russe ! Une fois épluché et ouvert, on réalise qu’il est encore trop ferme, ou au contraire, que sa chair a pris une coloration grisâtre et une texture trop molle. Et pourtant, mûr à point, l’avocat est un vrai délice ! On l’aime tel quel, avec un filet de jus de citron, en carpaccio, ou dans un poke bowl, avec des crevettes et des fèves d’edamame. Bonne nouvelle, on vous livre une astuce qui marche à tous les coups pour savoir si un avocat est mûr, ou pas !

Voilà plusieurs jours que vous avez acheté ce lot d’avocats qui vous tendait les bras au rayon fruits et légumes de votre supermarché ou en déambulant sur le marché du dimanche matin.

Voici une petite technique toute simple pour savoir si un avocat est mûr : il suffit tout bêtement d’ôter le petit pédoncule (vous savez, cette petite partie ronde située à l’extrémité de l’avocat, et qui le reliait à la branche de l’arbre avant d’être cueilli !). Si vous le retirez avec difficulté, c’est déjà un premier signe que l’avocat est encore un peu immature. Ensuite, observez la couleur de la chair qui apparaît : si elle est bien verte, cela confirme que votre avocat n’est pas encore tout à fait mûr et que vous pouvez attendre deux ou trois jours avant de le consommer.

À l’inverse, si le pédoncule s’enlève très facilement et que la couleur de la chair oscille entre le vert et le jaune, alors c’est le bon moment pour la déguster !

Si le pédoncule s’enlève trop facilement et que la couleur a (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite