1 cas de cancer sur 25 lié à la consommation d'alcool (même modérée)

·1 min de lecture

En 2020, 741 300 cas de cancers se seraient déclarés à cause de l'alcool, consommé de toutes les façons, y compris modérément. C'est du moins ce qu'estime le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), dans une étude publiée ce 14 juillet dans la revue The Lancet. Cette dernière a été menée sur les dépistages de l'année 2020 et comporte une marge d'erreur, notamment du fait de la crise sanitaire qui a repoussé la détection et le traitement de nombreux cancers partout à travers le monde.

Il y aurait certains cancers plus à risques que d'autres. L'étude les liste au nombre de sept : on trouve les cancers de la cavité buccale, le cancer du foie et celui du sein pour les femmes, le cancer de l'oesophage, celui du larynx, du pharynx ou encore celui du côlon-rectum.

Deux verres d'alcool par jour, 100 000 cancers

Evidemment, la quantité d'alcool consommée joue un rôle important dans le risque de développer ces pathologies. La grande majorité des cancers (86%) qui y sont imputés proviendrait d'une consommation excessive. Mais boire de l'alcool en quantité raisonnable (soit un maximum de 2 verres par jour) constituerait déjà un facteur de risque. Cela représenterait sur ce total estimé de 740 000 cas en un an, environ 100 000 cas, note le CIRC.

Le CIRC dresse aussi la carte des pays les plus touchés par ce fléau, avec en première place la Mongolie, où 10% des cancers seraient dûs à l'alcool. En France, cela représenterait environ 20 000 (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19 en France ce 14 juillet : chiffres, annonces
Vaccin Covid : quel est le délai entre deux doses ?
AVC : écouter des chansons pour récupérer plus vite
Vaccination obligatoire : soignants ou non, qui est concerné ?
Méditation à l'école : pourquoi la Ligue des droits de l'homme la trouve dangereuse ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles